Mohammed (صلى الله عليه وسلم) est-il le prophète des arabes ?

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

default Re: Mohammed (صلى الله عليه وسلم) est-il le prophète des arabes ?

Message par Stitten32 le Dim 13 Mar - 20:54

La bible de notre Curé c’est un peu ça :

Bible parole de dieu nous dit-on !!!!!!!!!!!?????????????
une recette pas comme les autres !!
 
Ezéchiel
4.12
Tu mangeras des gâteaux d'orge, que tu feras cuire en leur présence avec des excréments humains.
 
Marc
16.17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom,
16.18 Ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal ; ....
 

Quant aux pauvres scientifiques, il n’on rien trouver, car tout est un mythe.
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2125
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Mohammed (صلى الله عليه وسلم) est-il le prophète des arabes ?

Message par Citizenkan le Dim 13 Mar - 21:13

avatar
Citizenkan
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 3271
Merci : 11
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Mohammed (صلى الله عليه وسلم) est-il le prophète des arabes ?

Message par Citizenkan le Lun 14 Mar - 21:15

@Citizenkan a écrit:


Paroles d’Évangile, catéchisme appris par coeur, mais malheureusement, scientifiquement infondé :


Dans sa préface de l'histoire du christianisme Ed­ward Gibbon écrit : « S'il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n'en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L'église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens, par l'incompréhensible dogme de la Trinité. Pareillement, de nombreuses doctrines païennes inventées par les Égyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme dignes de foi. »


C'est exactement ce que dit ibn Taïmiya, disant notamment que les « nazaréens » ont fabriqué une religion à partir de deux origines différentes : le monothéisme prophétique et le paganisme grec auquel ils empruntèrent certaines idées et certaines pratiques.[1]

[1] Extrait d’el jawâb e-sahîh li man baddala dîn el Masîh d’ibn Taïmiya (voir 4/405- 501 et 5/5-56 avec certaines modifications).
avatar
Citizenkan
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 3271
Merci : 11
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Mohammed (صلى الله عليه وسلم) est-il le prophète des arabes ?

Message par Citizenkan le Lun 14 Mar - 21:16

@Citizenkan a écrit:
Voici une partie de la lettre-préface de « saint » Jérôme (m. 420), adressée au pape Damase (m. 384), qui lui avait demandé de remanier tous les textes des Évangiles en cours pour former un livre de base, qui sera seul officiellement en cours depuis, ayant pour nom, la Vulgate :
 
"
Vous voulez qu'avec les matériaux d'un ancien ouvrage j'en refasse un nouveau ; que je me pose comme arbitre dans l'examen des textes de l'Écriture répandus dans le monde ; vous voulez, en un mot, que j'explique les variantes qu'on y trouve, et que je signale ses passages concordants avec la version grecque la plus authentique. C'est une pieuse entreprise, mais une présomption dangereuse que de s'établir juge des autres, quand soi-même on doit avoir pour juge l'opinion générale ; que de prétendre changer la langue des vieillards, ramener le monde, déjà vieux, au bégaiement de l'enfance. En effet, quel est l'homme de nos jours, savant ou non savant, qui, se décidant à prendre en main notre ouvrage, et voyant discréditer le texte dont il se sert habituellement et dans lequel il a appris à lire, ne se récrie aussitôt, et ne me traite de faussaire, de sacrilège, dont l'audace impie n'a point reculé devant des additions, des changements et des corrections à des textes consacrés par le temps ?
 
Contre de semblables reproches une double consolation m'est offerte ; la première, c'est que cette mission m'a été confiée par vous ; la seconde, c'est que, d'après le témoignage même de ceux qui nous attaquent, il ne pourrait y avoir de vérité complète dans les ouvrages où on ne peut signaler des variantes. En effet, si nos adversaires pensent que les exemplaires latins sont dignes de confiance, qu'ils désignent lesquels ; car il existe presque autant d'originaux que d'exemplaires. S'ils pensent, au contraire, que la vérité ne saurait être découverte que par la comparaison des différents textes , pourquoi trouvent-ils mauvais que j'aie la prétention de corriger, tout en remontant aux sources grecques, les parties du texte qui ont été ou mal comprises par des interprètes ignorants, ou tronquées, dans de mauvaises intentions, par des correcteurs inhabiles et présomptueux, ou surchargées d'additions et altérées par de paresseux copistes ?
"
 
(L’original du texte se trouve à la bibliothèque National de France, François Mitterrand, à Paris, sous le titre : Sanctii Eusebii Hieronymi).


C'est exactement ce que dit ibn Taïmiya souligne :


Il y a trois étapes pour avoir accès aux « Écritures saintes » :

Premièrement : il faut prouver l’affiliation des textes aux différents prophètes.

Deuxièmement : la traduction doit être fidèle que ce soit en arabe ou dans la langue des personnes intéressées comme le Romain et le syriaque. Il faut savoir que Moïse, David, Jésus, et les prophètes des tribus d’Israël en général parlaient l’Hébreu. Prétendre que le Messie était d’origine syriaque ou romaine, c’est commettre une erreur.

Troisièmement : il faut veiller à la bonne interprétation du texte à traduire et à sa bonne compréhension.[1]


En définitive, les gens du Livre (Juifs et chrétiens) s’accordent à dire avec les musulmans que les écritures anciennes ont été en partie falsifiées soit délibérément soit en raison des erreurs de traduction dans l’explication des mots, leur exégèse, et leur interprétation.


Quiconque veut prétendre que Mohammed (r) contredit les écritures doit se soumettre à deux prémices :

La première : il faut confirmer l’affiliation du texte avec le prophète en question (celui dont il est prétendu qu’il est en désaccord avec le Messager).
La deuxième : consiste à en détecter les sens. Quiconque veut se référer à un prophète quelconque doit nécessairement vérifier la validité de ses deux prémices : l’énoncé du texte et sa chaîne de transmission.[2]


[1] Voir: El jawâb e-sahîh li man baddala din el Masîh (1/137,138).

[2] El jawâb e-sahîh li man baddala din el Masîh (5/124,125).
avatar
Citizenkan
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 3271
Merci : 11
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Mohammed (صلى الله عليه وسلم) est-il le prophète des arabes ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum