La Bible est plus violente que le Coran

Aller en bas

default La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Jeu 10 Mar - 19:14

La Bible est plus violente que le Coran selon un logiciel d'analyse de texte.
Un ingénieur développeur américain a utilisé son logiciel d'analyse de textes sur l'Ancien Testament, le Nouveau, et le Coran. Selon ses résultats, la Bible est légèrement plus portée sur la destruction et le meurtre que le livre de l'islam
"Le Coran est-il vraiment plus violent que la Bible ?" Tout est parti de cette question, que Tom Anderson, un ingénieur développeur de New-York s'est posée. En analysant la Bible complète et le Coran grâce à son logiciel comparatif, l'ingénieur en données informatiques s'est rendu compte que le livre chrétien contenait davantage d'allusions au "meurtre" et à la "destruction" que son homologue coranique.
En janvier dernier, Tom Anderson a constaté que, dans les débats, les récents épisodes terroristes étaient souvent associés à un "islam fondamentaliste", qui serait un foyer de violences exploité par les extrémistes. Selon certains, le Coran encouragerait davantage les actes brutaux comparé aux autres textes religieux. Or "pour comprendre une religion, il est tout à fait logique de commencer par examiner sa littérature", pose l'ingénieur dans son étude.
Quand l'informatique s'en mêle.
Et ça tombe bien, Tom Anderson a conçu un logiciel d'analyse, OdinText, destiné à aider les chercheurs dans leur étude de documents. L'outil scanne froidement le contenu d'une œuvre et révèle des tendances dans le vocabulaire utilisé, en fonction de mots-clés choisis : le nombre de fois où le mot a été utilisé, ses synonymes, les termes liés au même champs lexical, ou encore sa proximité avec les autres vocables recherchés.

Sont donc passés sous l'œil mécanique du logiciel : l'Ancien Testament (dont les cinq premiers livres sont communs à la Torah, le livre sacré du judaïsme), le Nouveau Testament (associé à l'Ancien, il constitue la Bible chrétienne) et enfin le Coran (le livre sacré de l'islam). 
Pour comparer les trois livres, Tom Anderson a utilisé des repères autour des émotions humaines (et non, il ne s'agit pas d'un remake de Vice Versa) : la joie, l'attente, la colère, le dégoût, la tristesse, la surprise, la peur/l'anxiété et la confiance/croyance. OdinText a analysé 886.000 mots au total... le tout en deux minutes.

Bible en "colère", Coran plein de "joie"
Résultat de ce battle : la notion de "colère" est davantage utilisée dans la Bible (les deux Testaments) que dans le Coran, qui lui obtient un score plus élevé côté "joie" et "confiance/croyance", mais aussi pour ce qui est de la "peur/anxiété". 
La surprise, la tristesse et le dégoût se retrouvent à parts égales dans les deux textes, précise l'analyste. La Bible se défend toutefois grâce à "l'amour" présent à 3% dans le Nouveau Testament, à 1,9% dans l'Ancien, contre 1,26% dans le Coran.
Mais la question demeure : la Coran est-il plus violent ?
Le "meurtre" et la "destruction" constituent 2,1% du livre des musulmans, contre 2,8% du Nouveau Testament et pas moins de 5,3% de l'Ancien Testament, soit plus du double par rapport au Coran. 
En regardant le concept "d'ennemis", c'est encore le plus vieux des textes chrétiens qui bat le record. 1,8% de son contenu en fait mention, suivi du Coran (0,7%) et du Nouveau Testament (0,5%). 
Dans le Coran toutefois, l'ennemi est légèrement plus souvent un concept, comme le "Diable" ou le "mal" (0,2%), que dans le Nouveau Testament (0,1%).
Le Coran évoque par ailleurs plus souvent "le pardon/la grâce" (6,3%) que les Nouveau (2,9%) et Ancien (0,7%) Testaments. 
Tom Anderson note toutefois que ce rapport est en partie dû à l’épithète "miséricordieux" fréquemment assorti au nom d' "Allah". "Certains pourraient exclure ce mot, considérant qu'il n'est qu'une étiquette ou un titre, mais nous pensons qu'il est signifiant, parce que la miséricorde a été préférée aux autres attributs comme 'tout-puissant'", nuance-t-il.


Source : Metronews 
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Jeu 10 Mar - 20:50

@Stitten32 a écrit:La Bible est plus violente que le Coran selon un logiciel d'analyse de texte.
Un ingénieur développeur américain a utilisé son logiciel d'analyse de textes sur l'Ancien Testament, le Nouveau, et le Coran. Selon ses résultats, la Bible est légèrement plus portée sur la destruction et le meurtre que le livre de l'islam
"Le Coran est-il vraiment plus violent que la Bible ?" Tout est parti de cette question, que Tom Anderson, un ingénieur développeur de New-York s'est posée. En analysant la Bible complète et le Coran grâce à son logiciel comparatif, l'ingénieur en données informatiques s'est rendu compte que le livre chrétien contenait davantage d'allusions au "meurtre" et à la "destruction" que son homologue coranique.
En janvier dernier, Tom Anderson a constaté que, dans les débats, les récents épisodes terroristes étaient souvent associés à un "islam fondamentaliste", qui serait un foyer de violences exploité par les extrémistes. Selon certains, le Coran encouragerait davantage les actes brutaux comparé aux autres textes religieux. Or "pour comprendre une religion, il est tout à fait logique de commencer par examiner sa littérature", pose l'ingénieur dans son étude.
Quand l'informatique s'en mêle.
Et ça tombe bien, Tom Anderson a conçu un logiciel d'analyse, OdinText, destiné à aider les chercheurs dans leur étude de documents. L'outil scanne froidement le contenu d'une œuvre et révèle des tendances dans le vocabulaire utilisé, en fonction de mots-clés choisis : le nombre de fois où le mot a été utilisé, ses synonymes, les termes liés au même champs lexical, ou encore sa proximité avec les autres vocables recherchés.

Sont donc passés sous l'œil mécanique du logiciel : l'Ancien Testament (dont les cinq premiers livres sont communs à la Torah, le livre sacré du judaïsme), le Nouveau Testament (associé à l'Ancien, il constitue la Bible chrétienne) et enfin le Coran (le livre sacré de l'islam). 
Pour comparer les trois livres, Tom Anderson a utilisé des repères autour des émotions humaines (et non, il ne s'agit pas d'un remake de Vice Versa) : la joie, l'attente, la colère, le dégoût, la tristesse, la surprise, la peur/l'anxiété et la confiance/croyance. OdinText a analysé 886.000 mots au total... le tout en deux minutes.

Bible en "colère", Coran plein de "joie"
Résultat de ce battle : la notion de "colère" est davantage utilisée dans la Bible (les deux Testaments) que dans le Coran, qui lui obtient un score plus élevé côté "joie" et "confiance/croyance", mais aussi pour ce qui est de la "peur/anxiété". 
La surprise, la tristesse et le dégoût se retrouvent à parts égales dans les deux textes, précise l'analyste. La Bible se défend toutefois grâce à "l'amour" présent à 3% dans le Nouveau Testament, à 1,9% dans l'Ancien, contre 1,26% dans le Coran.
Mais la question demeure : la Coran est-il plus violent ?
Le "meurtre" et la "destruction" constituent 2,1% du livre des musulmans, contre 2,8% du Nouveau Testament et pas moins de 5,3% de l'Ancien Testament, soit plus du double par rapport au Coran. 
En regardant le concept "d'ennemis", c'est encore le plus vieux des textes chrétiens qui bat le record. 1,8% de son contenu en fait mention, suivi du Coran (0,7%) et du Nouveau Testament (0,5%). 
Dans le Coran toutefois, l'ennemi est légèrement plus souvent un concept, comme le "Diable" ou le "mal" (0,2%), que dans le Nouveau Testament (0,1%).
Le Coran évoque par ailleurs plus souvent "le pardon/la grâce" (6,3%) que les Nouveau (2,9%) et Ancien (0,7%) Testaments. 
Tom Anderson note toutefois que ce rapport est en partie dû à l’épithète "miséricordieux" fréquemment assorti au nom d' "Allah". "Certains pourraient exclure ce mot, considérant qu'il n'est qu'une étiquette ou un titre, mais nous pensons qu'il est signifiant, parce que la miséricorde a été préférée aux autres attributs comme 'tout-puissant'", nuance-t-il.


Source : Metronews 

C'est normal que le mot "meurtre" soit plus utilisé dans la Bible, vu que dans la Bible en tout il y a 775433 mots et dans le Coran 77 934 mots, soit 10 fois moins. Si on mets le Coran sur le même pied que la Bible, soit on en fait un livre de 775 433 mots, il faut multiplier les 2,1 % du Coran par 10 pour comparer    

De fait, si le Coran était aussi gros que la Bible, ce n'est plus 2,1% du Coran qu'on retrouverait pour le mot meurtre, mais 21 % du Coran  

Cette comparaison n'a donc aucun sens.
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Jeu 10 Mar - 21:22

Le Coran reste le seul ouvrage au monde qui, dès le septième siècle, avait imposé le modèle de masse compacte qui éclata pour donner naissance à l'univers, les savants n'ont fait que reprendre par la suite un modèle qui a été décrit par le coran plus de 14 siècles auparavant.
 
l y a bien plus de violence dans la Bible que dans le Coran:
L’idée que l’islam se soit imposé par l’épée est une fiction occidentale, fabriquée pendant l’époque des Croisades quand, en fait, c’était les occidentaux chrétiens qui se battaient brutalement contre l’islam.
 
Dès lors, avant de condamner le coran et les faits historiques de prophète Mohamed (ﷺ). Les juifs sont invités à considérer leurs atrocités historiques commises par leurs ancêtres hébreux rapportés par leurs écritures ; et les chrétiens, de considérer le cycle brutal et violent commis par leurs aïeux au nom de leur foi contre les païens et frères chrétiens. En d’autres termes, les juifs et les chrétiens sont rappelés de devoir constamment balayer devant leurs portes.
 
Ezéchiel 9:5-7 : « Passez après lui dans la ville, et frappez; que votre œil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque; et commencez par mon sanctuaire! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. Il leur dit: Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis!… Sortez!… Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville ».
Je te précise qu’il n’y a aucun verset dans le Coran qui demande de tuez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes.
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Jeu 10 Mar - 21:40

@Stitten32 a écrit:
Le Coran reste le seul ouvrage au monde qui, dès le septième siècle, avait imposé le modèle de masse compacte qui éclata pour donner naissance à l'univers, les savants n'ont fait que reprendre par la suite un modèle qui a été décrit par le coran plus de 14 siècles auparavant.
 
l y a bien plus de violence dans la Bible que dans le Coran:
L’idée que l’islam se soit imposé par l’épée est une fiction occidentale, fabriquée pendant l’époque des Croisades quand, en fait, c’était les occidentaux chrétiens qui se battaient brutalement contre l’islam.
 
Dès lors, avant de condamner le coran et les faits historiques de prophète Mohamed (ﷺ). Les juifs sont invités à considérer leurs atrocités historiques commises par leurs ancêtres hébreux rapportés par leurs écritures ; et les chrétiens, de considérer le cycle brutal et violent commis par leurs aïeux au nom de leur foi contre les païens et frères chrétiens. En d’autres termes, les juifs et les chrétiens sont rappelés de devoir constamment balayer devant leurs portes.
 
Ezéchiel 9:5-7 : « Passez après lui dans la ville, et frappez; que votre œil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque; et commencez par mon sanctuaire! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. Il leur dit: Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis!… Sortez!… Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville ».
Je te précise qu’il n’y a aucun verset dans le Coran qui demande de tuez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes.

Déjà, c'est pas l'Islam qui s'impose par l'épée, ce sont des musulmans qui pensent qu'il faut imposer l'Islam, même par l'épée s'il le faut, comme on a eu aussi des chrétiens, dans l'histoire, qui ont pensés qu'il fallait soumettre les hommes à Jésus, par l'épée. On voit bien, aujourd'hui encore, que certains musulmans veulent imposer l'islam au reste du monde, en utilisant la terreur, et ils vont même jusqu'à imposer leur vision de l'Islam, à leurs propres frères musulmans, en utilisant la même terreur.

Dieu désire, lui, qu'on se soumet à Lui dans la confiance et dans l'amour. Comment peut-on se soumettre à Lui dans la confiance et l'Amour quand on nous oblige à nous soumettre ?

Moi, je fais confiance à Dieu et à son Fils Jésus qu'il nous a envoyé, pour qu'il nous prenne par la main et nous ramène jusque dans la demeure de son Père, là où Il Est Fils, pour faire de nous des fils adoptifs. C'est ce que j'aimerai que mes frères musulmans comprennent. Ma foi, je la mets en Jésus ; c'est Lui que je suis, que j'écoute, à qui j'obéis. Pour moi, il est vraiment "la main que Dieu me tends" pour me sauver.

Maintenant, je comprends très bien que vous suiviez Mohamed, puisque vous pensez qu'il est celui qui conduit à Dieu et à son Royaume. Je respecte votre foi, même si je ne la partage pas. L'important pour moi, c'est qu'au final, vous soyez avec Dieu, comme moi j'espère y être un jour, et avec jésus et avec Myriame et un maximum de nos frères et sœurs en humanité. Et quand on sera au Ciel avec Lui, on ne pensera plus que nous avons été chrétiens et musulmans et que nous nous sommes disputés sur cette terre à propos de jésus, de Dieu. On sera tellement heureux d'être ensemble avec Dieu.  
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par L'etranger le Jeu 10 Mar - 22:14

Hello Petero

Ton dernier message est intéressant cependant autant je comprends l'amour que l'on peut porter à Jésus et à tous les envoyés de Dieu en général autant Jésus Dieu est étrange. Du coup peut être que tu pourrais apporter un court éclaircissement à 3 courtes questions : est-ce que tu considères Moise comme un prophète ? Ou ne considères-tu pas Jésus comme un prolongement du message de Moise ? Ou Moise n'a t-il pas annoncé de messager à venir après lui ?
avatar
L'etranger
Moyen poster
Moyen poster

Points cumulés : 1720
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Jeu 10 Mar - 22:25

@L'etranger a écrit:Hello Petero

Ton dernier message est intéressant cependant autant je comprends l'amour que l'on peut porter à Jésus et à tous les envoyés de Dieu en général autant Jésus Dieu est étrange. Du coup peut être que tu pourrais apporter un court éclaircissement à 3 courtes questions : est-ce que tu considères Moise comme un prophète ? Ou ne considères-tu pas Jésus comme un prolongement du message de Moise ? Ou Moise n'a t-il pas annoncé de messager à venir après lui ?

Bienvenu l'étranger, et merci de t'intéresser à ce que je pense de Moïse. Que la paix de Dieu soit avec toi.

Ne souhaitant pas sortir du sujet, je vais, si tu le veux bien, ouvrir un nouveau sujet pour répondre à tes questions.
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Ven 11 Mar - 14:26

@Petero a écrit:
Déjà, c'est pas l'Islam qui s'impose par l'épée, ce sont des musulmans qui pensent qu'il faut imposer l'Islam, même par l'épée s'il le faut, comme on a eu aussi des chrétiens, dans l'histoire, qui ont pensés qu'il fallait soumettre les hommes à Jésus, par l'épée. On voit bien, aujourd'hui encore, que certains musulmans veulent imposer l'islam au reste du monde, en utilisant la terreur, et ils vont même jusqu'à imposer leur vision de l'Islam, à leurs propres frères musulmans, en utilisant la même terreur.

Dieu désire, lui, qu'on se soumet à Lui dans la confiance et dans l'amour. Comment peut-on se soumettre à Lui dans la confiance et l'Amour quand on nous oblige à nous soumettre ?

Moi, je fais confiance à Dieu et à son Fils Jésus qu'il nous a envoyé, pour qu'il nous prenne par la main et nous ramène jusque dans la demeure de son Père, là où Il Est Fils, pour faire de nous des fils adoptifs. C'est ce que j'aimerai que mes frères musulmans comprennent. Ma foi, je la mets en Jésus ; c'est Lui que je suis, que j'écoute, à qui j'obéis. Pour moi, il est vraiment "la main que Dieu me tends" pour me sauver.

Maintenant, je comprends très bien que vous suiviez Mohamed, puisque vous pensez qu'il est celui qui conduit à Dieu et à son Royaume. Je respecte votre foi, même si je ne la partage pas. L'important pour moi, c'est qu'au final, vous soyez avec Dieu, comme moi j'espère y être un jour, et avec jésus et avec Myriame et un maximum de nos frères et sœurs en humanité. Et quand on sera au Ciel avec Lui, on ne pensera plus que nous avons été chrétiens et musulmans et que nous nous sommes disputés sur cette terre à propos de jésus, de Dieu. On sera tellement heureux d'être ensemble avec Dieu.  
Les  foutouhates islamiques, leurs réalité historique n'est plus a démontrer. Il a suffi des dix années qui ont suivi la mort du Prophète Mohammed, (SAWS), pour que la carte de l'Orient soit complètement bouleversée. Comment expliquer la facilité et la rapidité de toutes ces conquêtes.
Les musulmans avaient en fait toutes les chances d'être accueillis comme des libérateurs, Oui Cher ami, ils étaient des libérateurs bien accueillis par les vieilles populations du monde sémitique de Syrie et de Mésopotamie et par les Égyptiens.
Les tendances égalitaires du message islamique répondaient à tous les mouvements de révolte sociale et religieuse ç trouver un large écho..
D'où, la facilité de la conquête. La grandeur de la civilisation islamique est en fait apparue dès les premiers instants. Les rapports avec les peuples libérés ont été, dans tous les cas, facilités par la tolérance des conquérants, gens religieusement très élevés. Aussi pas de persécutions, pas de conversions forcées.
La garantie de la liberté du culte et la poursuite de l'activité économique étaient totale. La civilisation musulmane dans sa première grandeur aura donc été un creuset chronologique et géographique, un plan d'intersection, une immense conjoncture, un fabuleux rendez-vous.
Un exemple pendant la domination des musulmans en Espagne, les 3 monothéismes méditerranéens (Islam, Judaïsme, christianisme) avaient coexisté pacifiquement pendant plusieurs siècles.
Mais cette coexistence de plusieurs religions sur un sol désormais contrôlé par des rois chrétiens déplaît aux prélats catholiques, qui n'ont de cesse de répandre l'antisémitisme dans la populace et aussi dans les plus hautes sphères du pouvoir.
En 1391, la populace excitée par les prélats détruit les ghettos juifs de Séville, Barcelone, Valence, Tolède et d'autres centres importants.
La furie destructrice de cette année culmine en juin à Séville, où la foule, excitée par l'archidiacre Martinez, tue plus de 4000 juifs.
L'Histoire nous précise dans ses annales qu'en devenant religion d'Etat, par décision de l'Empereur de Rome, le christianisme s'est immédiatement mué en machine à tuer, à opprimer, à réduire en esclavage, les peuples du monde entier. La manière dont il a éliminé toutes les autres croyances a été particulièrement violente et absolument sans aucune nuance.
Les conciles conséquents avaient même précisé au vu et au su de tout le monde que c'est justement pour obtenir la paix que les hommes font la guerre. Devant ce contexte meurtriers, l'Islam n'avait plus aucun choix malgré ses cris continuels pour la paix dans la différence..
 
Allah dit :
« Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin est distinct de l’égarement. Quiconque, donc, rejette le faux et croit en Allah saisit l’anse la plus solide, celle qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. » (Coran, 2:256)
Allah dit :
 « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » (Coran, 10:99)
 
Allah dit : « S’ils te contredisent, dis-leur : « Je me suis entièrement soumis à Allah, comme l’ont fait ceux qui me suivent. » Et dis à ceux à qui le Livre a été donné, ainsi qu’aux illettrés : « Avez-vous embrassé l’islam ? » S’ils embrassent l’islam, ils seront bien guidés. Mais s’ils se détournent… Ton devoir n’est que la transmission du message. Allah, sur Ses serviteurs, est Clairvoyant. » (Coran, 3:20)
Allah dit : «Il n’incombe au Messager que de transmettre le message. » (Coran, 5:99)
Tout cela, presque quinze siècles après, l’islam est encore d'actualité et retentit avec une force inouïe a un point ou l'on constate de visu que les peuples précédemment convertis a l'Islam sont prêts a donner leurs vie pour l'amour de Dieu de son prophète.  
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Citizenkan le Ven 11 Mar - 14:56

Voici un extrait de l'article :

http://www.mizab.org/#!ibn-tamiya-rpond--benot-xvi/c14d2





Quand ‘Omar ibn el Khattâb a conquis le Shâm, il prit de ses habitants la Jiziya qu’ils devaient remettre de main en main en guise de soumission. beaucoup d’entre eux dont Seul Allah (I) en connaît le nombre ont embrassé l’Islam. la plupart du commun des gens, des paysans, et autres étaient chrétiens.
 
Les musulmans ne savaient pas cultiver la terre et ils avaient une seule mosquée où se réunir à Damas tellement ils étaient peu nombreux. Par la suite, la plupart des habitants du Shâm et d’autres contrées se sont convertis de leur propre gré, non par la force ! il n’est pas permis en effet de soumettre par la force les Dhimmis à l’Islam comme le stipule le Verset : (nul contrainte en religion. Le droit chemin s’est distingué de l’égarement. Quiconque renie les Tâghût (Tyrans) et croit en Allah, il se sera attaché à un lien bien solide qui ne peut se dénouer • Allah est l’Allié des croyants, Il les sort des ténèbres pour les mener à la lumière. Quant aux mécréants, ils sont les alliés des Tâghût qui les sortent de la lumière pour les mener aux ténèbres ; ceux-là sont les habitants de l’Enfer dans lequel ils demeurent à jamais).[url=#_ftn1][1][/url]
 
Ainsi, selon le Verset suivant : (Combattez sur le sentier d’Allah ceux qui vous combattent mais ne transgressez pas les limites),[url=#_ftn2][2][/url] il n’est pas permis de s’en prendre à des innocents.[url=#_ftn3][3][/url] Parmi les limites à ne pas transgresser, il y a notamment le meurtre des femmes et des enfants, et de faire la guerre à des peuples qui ne prennent pas les armes.[url=#_ftn4][4][/url] La guerre fut légiférée en cas de nécessité dans le sens où si les hommes avaient cru aux Versets et aux preuves évidentes du Coran, il n’y aurait pas eu besoin d’en venir aux armes. Il incombe donc de manière absolue et principale de présenter aux hommes le message de l’Islam. Quant aux Jihâd, il est uniquement légiféré en cas de nécessité.[url=#_ftn5][5][/url] Si l’Islam considère comme un forme de corruption sur terre de s’attaquer gratuitement à la végétation et aux animaux, il est beaucoup plus scrupuleux concernant la vie humaine.[url=#_ftn6][6][/url]
 
Par conséquent, si Allah (I) autorise à prendre la vie de certains hommes, c’est dans le but de réformer l’humanité, comme le formule le Verset : (La tentation est pire que le meurtre).[url=#_ftn7][7][/url] Autrement dit, s’il est vrai que la guerre engendre le mal et le désordre, la tentation dont font preuve les mécréants constitue un plus grand mal et un plus grand désordre. C’est pourquoi, si quelqu’un ne cherche pas spécialement à empêcher aux musulmans d’établir la religion d’Allah sur terre, les méfaits de sa mécréance ne reviennent qu’à lui-même.[url=#_ftn8][8][/url] Ainsi, la condition de pouvoir combattre une personne, c’est qu’elle prenne les armes.[url=#_ftn9][9][/url] Il n’est pas permis de tuer un mécréant d’origine (contrairement à l’apostat) qui ne prend pas part au combat selon la plupart des savants à l’instar d’Abû Hanîfa, de Mâlik, et d’Ahmed.[url=#_ftn10][10][/url] Il ne faut pas tuer quiconque ne participe ni de près ni de loin aux hostilités tel que les femmes, les enfants, les moines, les aveugles, et les vieillards conformément à la tendance de la majorité des savants[url=#_ftn11][11][/url] ; et cela, contrairement à ceux qui associent leur voix ou qui prêtent main forte aux combat à l’exemple de Hind et de certaines autres femmes qui ont connu un sort tragique lors de la prise de la Mecque.[url=#_ftn12][12][/url]
 
En principe, le sang humain est sacré ; il est interdit d’y toucher si ce n’est que pour une raison valable. Tuer une personne sous prétexte qu’elle est mécréante n’est pas un principe sur lequel s’entendent les différentes législations divines à travers les époques contrairement à la mise à mort pour meurtre que s’accordent à reconnaître la religion et la raison.[url=#_ftn13][13][/url] Le jour de la Conquête de la Mecque, le Prophète (r) a laissé en vie tous les combattants ennemis à l’exception de certains d’entre eux qu’il n’a pas épargné et dont le crime ne pouvait rester impuni comme celui de ‘Abd Allah ibn Khatal. Ainsi, il ne tuait pas un ennemi simplement sous prétexte qu’il était mécréant ou qu’il était en guerre.[url=#_ftn14][14][/url]
 
Quant au Verset : (Tuez-les partout où vous les trouvez),[url=#_ftn15][15][/url] celui-ci revient deux fois dans le Coran dont notamment à la suite du Verset [que nous avons évoqué précédemment] : (Combattez sur le sentier d’Allah ceux qui vous combattent mais ne transgressez pas les limites • Tuez-les partout où vous les trouvez et sortez-les d’où ils vous ont sorti)[url=#_ftn16][16][/url] (…) tout homme armé qui s’attaque aux croyants doit être tué là où il se trouve. La sentence qui le concerne ne s’applique pas uniquement au champ de bataille.
Toute personne parmi les combattants ennemis qui sème la terreur au milieu des musulmans doit périr par les armes qu’il soit debout, assis, ou couché, et même s’il est prisonnier. Le Prophète (r) a exécuté plus d’un prisonnier à l’exemple de ‘Uqba ibn Abî Mu’aït, et e-Nadhr ibn el Hârith. Par ailleurs, Sa’d ibn Mu’âdh a prononcé contre les Banû Quraïzha lorsque ces derniers se sont rendus à son jugement, d’exécuter les combattants et de capturer les femmes et les enfants. Deux cent combattants furent exécutés.[url=#_ftn17][17][/url] [Les textes scripturaires judaïques prescrivent le même sort à leurs prisonniers dans le meilleur des cas, sinon tous les vaincus sont passés au fil de l’épée sans ne laisser aucun survivant parmi les femmes et les enfants  voir : Deutéronome 20 ; 10-17 ndt.]
 
En fait, l’Imam a le choix concernant le sort des prisonniers, entre les exécuter, les mettre en captivité, les libérer, ou les échanger contre une rançon. Son choix va dépendre de l’intérêt supérieur des musulmans.[url=#_ftn18][18][/url] Il est permis de tuer (sans condition contrairement aux dissidents musulmans pour lesquels l’expédition punitive est soumise à certaines restrictions) tout ennemi non musulman même s’il est fait prisonnier parce qu’il a tenu les armes mais aussi pour prévenir contre toute nuisance à venir. Rien ne lui empêche à l’avenir en cas de libération ou de demande de rançon, de causer du tort aux musulmans.[url=#_ftn19][19][/url] Dans le cas des Banû Quraïzha, le Législateur savait qu’à l’avenir les musulmans ne seraient pas en mesure d’empêcher le mal immense qu’ils cogitaient contre l’Islam.[url=#_ftn20][20][/url]
 
Par ailleurs, le Prophète (r) et les croyants qui étaient avec lui faisaient prisonniers des hommes et des femmes parmi les païens ; il ne leur a jamais imposé de se convertir sous la contrainte. Il a en effet capturé Thumâma ibn Aththâr qui était polythéiste, il l’a ensuite libéré sans ne l’avoir jamais contraint à l’Islam. Il s’est d’ailleurs converti de lui-même. Certains prisonniers de la bataille de Badr ont pris la même initiative. Quant aux femmes captives, celles-ci furent nombreuses mais le Prophète (r) n’a jamais imposé à l’une d’entre elle de se convertir ; il ne l’a fait ni pour aucune femme ni pour aucun homme.
Le jour de la Conquête de la Mecque, il a laissé ses habitants libres et n’a pas cherché à les convertir par la force. Il les a relâchés alors qu’ils s’étaient rendus. C’est pourquoi, ils furent appelés les Tulaqâ (les libérés), qui sont les convertis de la Grande Conquête. Le terme libéré vient en opposition à celui de prisonnier. Cela prouve qu’ils furent bel et bien prisonniers ; il les a libérés comme on libère des prisonniers, et sans les contraindre à la religion musulmane. Safwân ibn Umaïya et tant d’autres qui étaient restés polythéistes ont rejoint les rangs des musulmans à la bataille de Hunaïn. Ils n’ont reçu aucune menace mais ils se sont convertis par la suite de leur plein gré. Y-a-t-il plus éloquent pour affirmer qu’il n’y eu aucune conversion forcée ! Nul n’est en mesure de prouver qu’un seul homme fut invité à embrasse l’Islam sous la menace, qu’il s’y soit soumis ou non.
 
D’ailleurs, il n’y a aucun intérêt à ce qu’un tel individu se convertisse, mais nous devons plutôt recevoir la conversion de celui qui l’exprime même si nous pensons qu’il l’ait fait par crainte de l’épée, à l’exemple des païens ou des adeptes du Livre qu’il est permis de tuer sur le champ de bataille. À partir du moment où l’un d’eux extériorise sa conversion, son sang et ses biens deviennent sacrés, conformément aux paroles du Prophète (r) : « J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’il atteste qu’il n’y a de dieu en dehors d’Allah et que Mohammed est le Messager d’Allah. S’ils l’attestent, ils se préservent contre moi leur sang et leurs biens sauf ce que le droit en réclame, et leur compte revient à Allah. »[url=#_ftn21][21][/url] Il a en outre reproché à Usâma ibn Zaïd de tuer un homme en plein champ de bataille alors qu’il s’était converti. Pourtant, Usâma maintenait que sa victime s’était soumise à l’Islam sous la pression de l’épée.[url=#_ftn22][22][/url]
 
Or, il y a une différence entre le fait que le Prophète (r) puisse ou que quelqu’un puisse forcer l’ennemi à se convertir et le fait de leur faire la guerre en vue de parer à leur injustice et à leur animosité contre la religion. Une fois convertie, la personne compte parmi les membres de l’Islam, il n’est donc plus permis de la combattre. Ainsi, si le Prophète (r) savait que quelqu’un ne causait aucun tord à la religion et à ses adeptes, il évitait de s’en prendre à lui, que ce dernier adhère à la religion du Livre ou non (…) le Prophète (r) ne s’est jamais attaqué au non musulmans avec lesquels il avait noué un traité de paix. Les ouvrages sur la biographie prophétique, de Hadith, d’exégèse, de Figh, et sur les expéditions prophétiques témoignent de cette réalité communément transmise. Il n’a jamais pris l’initiative des hostilités contre quiconque ; si Allah lui avait imposé de tuer tous les mécréants, il leur aurait alors déclenché la guerre sans sommation.
 
Quant aux chrétiens, il n’a jamais combattu l’un d’entre eux en vue qu’il se convertisse. Il envoya ses messagers après l’accord de paix conclu à el Hudaïbiya aux rois de la terre afin de les inviter à l’Islam. Il fit transmettre un courrier à Khosro (empereur Sassanide ndt.), César (l’empereur romain qui fut Héraclius à cette époque ndt.), el Muqawqas (le gouverneur d’Égypte ndt.), le Négus (le roi d’Abyssinie ndt.), et les rois arabes des régions du Nord et du Shâm. Une partie des chrétiens et d’autres ont alors embrassé l’Islam. Les armées chrétiennes ont alors fait route vers le Shâm où ils ont éliminé à  Ma’ân certains convertis parmi leurs élites. Ce sont les chrétiens qui ont ouvert les hostilités contre les musulmans à travers une campagne inique d’élimination de tous ceux qui avait renoncé à leur religion. Le Prophète (r) n’a fait qu’envoyer des courriers dans lesquels il invitait les peuples à embrasser la nouvelle religion de leur plein gré non par la force. Il n’a forcé personne à le faire. En réaction à l’hostilité des chrétiens, il fit sortir ses troupes à la tête de Zaïd ibn Hâritha ; le martyre lui fit remettre l’étendard à Ja’far puis celui-ci revint à ibn Rawâha. La première bataille qui eut lieu entre les musulmans et les chrétiens se déroula à Mu-ta dans les terres du Shâm où une grande armée chrétienne s’était réunie.[url=#_ftn23][23][/url]
 
 Quant à la Jiziya, elle permet au non musulman de préserver son sang. Le glaive ne sert nullement à éliminer les mécréants comme il ne peut les préserver contre les châtiments de l’Au-delà. Il sert plutôt à parer à leur mal et à leur tentative de détourner les hommes de la vraie religion. La seule façon de remédier à ce mal, c’est de les soumettre au tribut. En les Soumettant à un pacte de dépendance, ils ne s’attaqueront plus à l’Islam ni par la parole ni par les actes. Par ailleurs, les Dhimmîs ne participent pas à la guerre, ce sont plutôt les musulmans qui défendent leurs biens et leur vie contre un ennemi éventuel. Le tribut est une sorte de butin qui permet d’entretenir les armées musulmanes ; en cela, c’est une marque de bienfaisance envers le vaincu.[url=#_ftn24][24][/url] Ainsi, le sang est préservé soit par l’adhésion à l’Islam soit par le tribut et l’état de soumission. Soit l’individu se soumet à l’adoration du Seigneur soit il devient utile aux musulmans. Le croyant remplit son devoir en adorant Allah et le non musulman est utile au croyant en lui versant ce qui permet de compenser (du moins sur terre) sa non soumission au Tout-Puissant. Il fut épargné ainsi dans l’esprit qu’Allah le guide et qu’il se repente. Les « gens du Livre » plus particulièrement détiennent la preuve dans leurs écriture de la prophétie de Mohammed (r) ; cet intérêt en lui-même justifie de les épargner. Vouloir les punir à cause de leur mécréance, ne remédie en rien à leur situation quoi que haïssable.[url=#_ftn25][25][/url]


[url=#_ftnref1][1][/url] La vache 256-257
[url=#_ftnref2][2][/url] La vache ; 190
[url=#_ftnref3][3][/url] E-Sârim el Maslûl ‘ala Shâtim e-Rasûl (2/207).
[url=#_ftnref4][4][/url] Qâ’ida Mukhtasara fi Qitâl el Kuffâr (115).
[url=#_ftnref5][5][/url] El Jawâb e-Sahîh (1/238).
[url=#_ftnref6][6][/url] Qâ’ida Mukhtasara fi Qitâl el Kuffâr (202-203).
[url=#_ftnref7][7][/url] La vache ; 191
[url=#_ftnref8][8][/url] Majmû’ el Fatâwa (28/355).
[url=#_ftnref9][9][/url] E-Sârim el Maslûl (2/513).
[url=#_ftnref10][10][/url] Majmû’ el Fatâwa (28/354).
[url=#_ftnref11][11][/url] Majmû’ el Fatâwa (20/102). Certains contemporains voient en cela un progrès par rapport aux sociétés primitives, mais c’est surtout un progrès par rapport aux sociétés les plus évoluées car les sociétés dites primitives ne sont pas capable d’organiser des massacres à grand échelle comme ce fut le cas pour l’extermination de la race indienne. Plus récemment l’impérialisme européen dont le nazisme est l’une des illustrations, s’est manifesté à travers les colonisations.
[url=#_ftnref12][12][/url] Qâ’ida Mukhtasara fi Qitâl el Kuffâr (191).
[url=#_ftnref13][13][/url] E-Sârim el Maslûl (2/210). Il faut resituer ce discours dans son contexte historique, car malheureusement à notre époque beaucoup de valeurs sont inversées. Nous devrions d’ailleurs demandé au Souverain Pontife ce qu’il pense de la peine de mort !
[url=#_ftnref14][/url] [14] Idem. (2/266).
[url=#_ftnref15][15][/url] La vache ; 191 et Les femmes ; 91
[url=#_ftnref16][16][/url] La vache ; 190-191
[url=#_ftnref17][17][/url] Qâ’ida Mukhtasara fi Qitâl el Kuffâr (102-103). Certaines sources estiment que le nombre des exécutions varie entre six cents et sept cents [voir : Zâd el Ma’âd d’ibn el Qaïyam (3/135)]. Quoi que cet événement puisse être choquant, il faut le replacer dans son contexte historique. Nous sommes au septième siècle de l’ère chrétienne, il faut s’imaginer ce que les puissances de l’époque étaient capables de faire à leurs prisonniers. Mohammed (r) n’étaient pas soumis aux Conventions de Genève que les fondateurs eux-mêmes ne respectent pas à l’aube du troisième millénaire. Accusés de haute trahison, il ne faut pas voir dans ce jugement prononcé contre la tribu des Banû Quraïdha une épuration ethnique comme l’allèguent certaines personnes mal intentionnées. Pour preuve, les femmes, les enfants, et toute personne n’ayant pas participée au combat en général furent épargnés. En outre, les deux autres tribus juives de Médine, les Banû e-Nadhîr et les Banû Qaïnuqar qui étaient liés avec les autres habitants de la ville par un pacte d’entraide furent accusés également de trahison, mais ils n’ont pas connu le même sort que leurs coreligionnaires. D’ailleurs il existe un amalgame entre la religion juive et la race juive ; quoiqu’il en soit l’Islam interdit formellement de s’en prendre gratuitement à toute personne appartenant à cette ethnie religieuse. Contrairement au judaïsme, l’Islam ne fait aucune discrimination raciale comme le souligne ibn Taïmiya en disant : « Si tu t’imprègnes de ce qu’était réellement la Tradition prophétique, tu te rendras compte que le Messager (r) n’a jamais fait de distinction entre un arabe et un non arabe (…) il n’a jamais privilégié les arabes dans la religion, ni en ce qui concerne le tribut, ni en ce qui concerne la captivité. Il ne les jamais favorisé dans les traités de paix, il n’a jamais décrété qu’un non arabe n’était pas du même rang qu’un arabe au niveau du mariage, et il ne leur a jamais permis de jouir d’une chose indépendamment des autres. Il fondait cependant ses jugements sur les hommes en fonction des noms que le Coran leur donne comme : croyant/mécréant, vertueux /pervers. » [Qâ’ida Mukhtasara fi Qitâl el Kuffâr (179, 183).]      
[url=#_ftnref18][18][/url] E-Sârim el Maslûl (2/469).
[url=#_ftnref19][19][/url] Qâ’ida Mukhtasara fi Qitâl el Kuffâr (195-196).
[url=#_ftnref20][20][/url] Idem. (200).
[url=#_ftnref21][21][/url] Rapporté par el Bukhârî (25, 392) et Muslim (20, 21). Ce Hadith donne la raison pour laquelle le Prophète (r) fait la guerre aux hommes, cela ne signifie pas qu’il doit combattre chaque être humain pour obtenir sa conversion. Voir Qâ’ida Mukhtasara (95-96). 
[url=#_ftnref22][22][/url] Rapporté par el Bukhârî (4021) et Muslim (96).
[url=#_ftnref23][23][/url] Qâ’ida Mukhtasara fi Qitâl el Kuffâr (129-138).
[url=#_ftnref24][24][/url] Idem (214-215).
[url=#_ftnref25][25][/url] Idem (218-219).
avatar
Citizenkan
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 3157
Merci : 11
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Dim 13 Mar - 13:30

Matthieu
21:21
Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait.
Luc
17:6
Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait.
 
 Donc, il faut être Chrétien, pour soulever une Montagne ?
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Jeu 14 Avr - 12:44

D'après l'ancien testament, Dieu était méchant au point de donner des ordres a la communauté de tuer des femmes et des enfants avec des génocides complets. Certains versets appellent même a la tuerie d'enfants pour simple désobéissance a leurs parents

En exemple, la lapidation des enfants désobéissants vient clairement de la Loi juive et se présente très précisée dans l'ancien testament. Les juifs lapidaient a mort les enfants désobéissants puisque cela existe bien dans la Loi de Moïse.
La sentence de la lapidation a l'encontre des enfants désobéissants a été faite donc par le même Dieu qui apparaît dans l'ancien testament et par la suite apparaît sous forme humaine en Jésus dans le nouveau testament. On sait que le même Dieu qui a été incarné en Jésus de leurs temps avait auparavant instauré les tueries sanglantes, les génocides et la lapidation a mort des enfants désobéissants.
Pour les musulmans, nous pensons clairement et absolument sans aucun doute que de tels choses ne sont en fait que des rajouts des scribes.. Il est inconcevable que ces massacres de peuples entiers, cette cruauté à l’ encontre femmes et des garçons soient imputés à Dieu, l’Omniscient, l’Infaillible, le Miséricordieux
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Jeu 14 Avr - 14:22

Matthieu
21:21
Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait.
Luc
17:6
Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait.
 
 Donc, il faut être Chrétien, pour soulever une Montagne ?

Une montagne, c'est un obstacle qui se présente devant nous et qui peut nous empêcher d'avancer. Ce que veut dire Jésus, c'est qu'avec la foi on peu soulever les obstacles qui se présentent devant nous et qui pourrait nous freiner dans notre avancée vers le Royaume de Dieu. La foi rend les épreuves plus légères à soulever, à porter.

Jésus nous encourage donc à nous appuyer sur la foi pour traverser les épreuves, sur la foi qu'il nous donne, car la foi c'est un don, c'est comme la perche du perchiste qui va l'aider à s'élever très haut pour passer au dessus de la barre.

Pour soulever les montagnes, c'est à dire arriver à dépasser les épreuves de la vie qui se présentent devant nous, pour porter les fardeaux qu'il nous faut parfois porter, notamment quand on est malade, où qu'on est persécuté, nous pouvons compter sur Jésus en qui nous avons mis toute notre foi, Jésus qui a dit à ses Apôtres :

"18 Je ne vous laisserai point orphelins; je viendrai à vous.  19 Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, parce que je vis, et que vous vivez.  20 En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, et vous en moi, et moi en vous. (Jean (CP) 14)

Oui, celui qui met sa foi en Jésus et qui garde sa Parole, Jésus le rejoint, il vient faire sa demeure avec Dieu son Père en Lui, pour le rendre plus fort face aux montagnes qui vont peut-être se dresser devant lui, durant la traversée de sa vie. Jésus nous le dit ici :

"26 Mais vous ne me croyez point, parce que vous n'êtes pas de mes brebis.  27 Mes brebis entendent ma voix. Je les connais et elles me suivent.  28 Et je leur donne une vie éternelle, et elles ne périront jamais, et nul ne les ravira de ma main.  29 Mon Père qui me les a données, est plus grand que tous, et nul ne peut les ravir de la main de mon Père.  30 Mon père et moi nous sommes un." (Jean (CP) 10)

Celui qui a foi en Jésus, le chrétien, il tien la main de Jésus qui nous ramène vers son Père, malgré toutes les montagnes qui peuvent se dresser devant lui, et il est certain d'arriver, grâce à Jésus, la main de Dieu, que rien ne pourra lui arriver qui l'empêche d'atteindre ce but.

C'est comme cela qu'il faut comprendre ce que Jésus dit.


Dernière édition par Petero le Jeu 14 Avr - 14:46, édité 1 fois
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Jeu 14 Avr - 14:38

D'après l'ancien testament, Dieu était méchant au point de donner des ordres a la communauté de tuer des femmes et des enfants avec des génocides complets. Certains versets appellent même a la tuerie d'enfants pour simple désobéissance a leurs parents
En exemple, la lapidation des enfants désobéissants vient clairement de la Loi juive et se présente très précisée dans l'ancien testament. Les juifs lapidaient a mort les enfants désobéissants puisque cela existe bien dans la Loi de Moïse.
La sentence de la lapidation a l'encontre des enfants désobéissants a été faite donc par le même Dieu qui apparaît dans l'ancien testament et par la suite apparaît sous forme humaine en Jésus dans le nouveau testament. On sait que le même Dieu qui a été incarné en Jésus de leurs temps avait auparavant instauré les tueries sanglantes, les génocides et la lapidation a mort des enfants désobéissants.
Pour les musulmans, nous pensons clairement et absolument sans aucun doute que de tels choses ne sont en fait que des rajouts des scribes.. Il est inconcevable que ces massacres de peuples entiers, cette cruauté à l’ encontre femmes et des garçons soient imputés à Dieu, l’Omniscient, l’Infaillible, le Miséricordieux

Il est bon de rappeler ce que Jésus disait aux pharisiens et docteurs de la Loi, strictes défenseurs de la Loi de Moïse :

"C'est à cause de votre dureté de cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes: mais, au commencement, il n'en fut pas ainsi. 9 Or je vous dis que celui qui répudie sa femme, si ce n'est pour adultère, et en épouse une autre, commet un adultère.  (Matthieu (CP) 19)

La Loi de Moïse, c'est tout ce que prescrivais Moïse et qu'il attribuait à Dieu pour donner plus de poids aux prescriptions qu'il donnait. Jésus dit bien :  "La Loi de Moïse", ce qui veut dire que cette Loi de Moïse elle est de Moïse et pas de Dieu. Quand dans le Lévitique, Moïse, au nom de Dieu, demandait à ce qu'on lapide certains pécheurs, il croyait bien faire.

C'est pourquoi Jésus dit encore :

"10 Et, ayant appelé la foule, il leur dit: " Ecoutez et comprenez! 11 Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui souille l'homme. "  12 Alors ses disciples vinrent à lui et lui dirent: " Savez-vous que les Pharisiens, en entendant cette parole, se sont scandalisés? " 13 Il répondit: " Toute plante que n'a pas plantée mon Père céleste, sera arrachée.  (Matthieu (CP) 15)

Jésus venait d'arracher cette idée que l'homme pouvait se souiller en mangeant certains aliments, idée défendu dans la Loi de Moïse et qui ne faisait pas partie de la Loi originelle, celle que Dieu avait lui-même inscrite sur les tables de la Loi.

La lapidation, que ce soit la lapidation d'enfant, d'homme, de femme pour quelque raison que ce soit, non, il ne faut pas l'imputer à Dieu, mais aux hommes qui se sont abrités derrière Dieu pour justifier leurs actes. Dieu n'a jamais voulu la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse.

Dieu avait donné la Loi, les 10 commandements, pour éduquer les pécheurs, pour montrer aux pécheurs ce qu'il fallait faire pour sortir de leurs péchés. Ors les hommes ont utilisés cette loi, non pour éduquer les pécheurs, mais pour les punir, pour les lapider.

Jésus est venu rectifier cela, en rappelant qu'il n'était pas venu pour condamner les pécheurs, mais pour les soigner, les sauver.

De fait, quand on voit encore aujourd'hui certains croyants tuer leur prochain au nom de Dieu, le tuer parce qu'il a péché, il n'est pas possible d'attribuer comme le font ces croyants, à Dieu, commes s'ils voulaient se dédouaner de leur crime en le faisant reposer sur Dieu. Non, Dieu par Jésus, nous a demandé de pardonner 7 fois 77 fois aux pécheurs, pour leur offrir 7 fois 77 fois la chance de s'en sortir, de sortir de leur péché, d'accueillir l'aide que Jésus leur apporte.
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Jeu 14 Avr - 17:16

Je ne reproche à personne de larmoyer sur ce commentaire de fait-divers qui, à mon humble avis, serait d’un autre poids que de supputations affirmatives, occasionné par la sottise de manière très logique.

Encore une fois c’est inutile de répondre à mon commentaire car je ne souhaite plus jamais avoir à te lire.
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Jeu 14 Avr - 19:04

Je ne reproche à personne de larmoyer sur ce commentaire de fait-divers qui, à mon humble avis, serait d’un autre poids que de supputations affirmatives, occasionné par la sottise de manière très logique.
Encore une fois c’est inutile de répondre à mon commentaire car je ne souhaite plus jamais avoir à te lire.

Chacun sur ce forum est libre de s'exprimer et quand ce qu'écrit quelqu'un ne nous intéresse pas, on passe outre. Que ceux qui ne veulent pas me lire, ignorent donc mes commentaires. Et s'ils ne veulent pas que je commente ce qu'ils écrivent, alors qu'ils n'écrivent pas. Et si les administrateur de ce forum ne souhaite plus que je fasse des commentaires, alors qu'ils me bannissent.

avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Jeu 14 Avr - 19:48

Tirons une moralité mais comme il se doit.


 "Allah est la Lumière des cieux et de la terre. ....... Lumière sur lumière ! Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah fait des symboles pour les hommes et Allah connaît toutes choses" (Cor. 24: 35)

Dans ce précieux verset, Dieu nous enseigne que, sous le rapport de Son nom al-Nur (La lumière), Allah, à savoir le Nom qui totalise tous les Noms, est la Lumière des cieux et de la terre, c'est-à-dire, que c'est par Lui qu'ils subsistent et par Lui qu'ils sont manifestés.
En effet, n'est ce pas par la lumière qu'apparaît ce qui était celé dans les Ténèbres du néant.
N'eût été Sa lumière, aucune chose ne serait perçue et il n'y aurait aucune différence entre une ombre et celui qui la projette. Autrement dit: sans Dieu, la créature ne serait pas existence.
 
Par le recours au symbole de la niche, du verre et de la lampe, Dieu nous a fait savoir que cette illumination s'opérait, sans union, mélange ni conjonction, de l'Essence divine avec les créatures.
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Ven 15 Avr - 17:16

Tirons une moralité mais comme il se doit.


[justify][size=16] "Allah est la Lumière des cieux et de la terre.

12 Jésus leur parla de nouveau, disant: "Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie." (Jean (CP) 8)
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Stitten32 le Ven 15 Avr - 21:15

Un exemple qui m'insupporte sur un Jésus Mythique !
 
Déduction d’un érudit du dimanche sur la lumière qui a fini sur une Croix.
ça c'est sa cerise sur le gâteau ! mais elle bien amère cette cerise  
Que du blabla .....
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2011
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Petero le Ven 15 Avr - 21:52

@Stitten32 a écrit:
Un exemple qui m'insupporte sur un Jésus Mythique !
 
Déduction d’un érudit du dimanche sur la lumière qui a fini sur une Croix.
ça c'est sa cerise sur le gâteau ! mais elle bien amère cette cerise  
Que du blabla .....

31 Prenant auprès de lui les Douze, Jésus leur dit: " Voici que nous montons à Jérusalem et que va s'accomplir pour le Fils de l'homme tout ce qui a été écrit par les prophètes. 32 En effet, il sera livré aux Gentils, sera bafoué, sera outragé, et sera couvert de crachats; 33 et, après l'avoir flagellé, on le fera mourir, et il ressuscitera le troisième jour. " (Luc (CP) 18)

16 Le peuple qui était assis dans les ténèbres a vu une grande lumière; et pour ceux qui étaient assis dans la région de l'ombre de la mort, une lumière s'est levée! (Matthieu (CP) 4)


La lumière l'a emporté sur les ténèbres et l'ombre de la mort. Le christ, la Lumière du monde est ressuscité. Alléluia
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 1928
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: La Bible est plus violente que le Coran

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum