Les plus anciens fragments du Coran au monde

Aller en bas

default Les plus anciens fragments du Coran au monde

Message par Stitten32 le Sam 12 Mar - 19:46

Les plus anciens fragments du Coran au monde 

Les fragments ont été découverts par Alba Fedeli, un doctorant qui parcourait les étagères de l’Université de Birmingham. L’homme a découvert un vieux manuscrit contenant des fragments du Coran. Le manuscrit, qui a dormi près d’un siècle sur les étagères de la bibliothèque universitaire, fait partie d’une collection de 3 000 documents du Moyen-Orient, rassemblés par Alphonse Mingana. Ce prêtre né près de Mossoul dans le nord de l’Irak a rassemblé plusieurs objets anciens et des documents rares avant de rejoindre l’Angleterre.
 
Soumis à une équipe scientifique pour en évaluer l’âge, les fragments écrits en style hijazi, la plus ancienne forme de calligraphie en arabe, seraient âgés de 1370 ans. En effet, selon des tests réalisés sur les documents, une équipe de recherche de l’Université d’Oxford utilisant la datation au carbone 14 est sure à 95% que les textes des fragments ont été écrits entre 568 et 645. La datation au radiocarbone est une méthode qui permet de déterminer l'intervalle de temps écoulé entre la conception d'un objet ou la mort d'un organisme vivant en mesurant l'activité radiologique du carbone 14.
L’établissement de l’intervalle de dates 568-645 confirmerait l’hypothèse selon laquelle, l’écriture des fragments daterait de l’époque même de la révélation du Coran.
 
Des fragments écrits de l'époque du prophète
«selon la tradition musulmane, le prophète Mohammed a reçu les révélations qui constituent le Coran entre les années 610 et 632, l’année de sa mort » a expliqué à la BBC, David Thomas, professeur d’université, spécialiste du christianisme et de l’islam avant d’ajouter plus loin que « [les textes] pourraient bien nous ramener à la période même où l’islam est né. »
 
Le professeur explique également que « l’auteur de ces textes pourrait avoir vu le prophète Mohammed, l’avoir entendu prier. Cela paraît incroyable mais il pourrait même l’avoir connu personnellement ». Si les études faites se confirment, les fragments pourraient être les plus vieux jamais découverts sur le Coran. Les textes, écrits sur de la peau de mouton et de chèvre, sont parmi les plus vieux éléments connus à ce jour du livre sacré de l’Islam
 
Ces deux pages du Saint Coran découvertes à l’université de Birmingham, au Royaume-Uni seraient les fragments du Coran les plus anciennes au monde. Selon les résultats de datation au carbone 14, le fragment de ce Coran daterait d’environ 1370 ans.
 
Une découverte surprenante qui fascine les chercheurs de l’université. Le texte du Coran Sacré, écrit sur de la peau de mouton et de chèvre, est demeuré inchangé.
Son bon état de conservation, l’écriture est parfaitement lisible est une grande surprise pour les scientifiques
 
La page de droite sourate 18 les versets 23-31,
 
23. Nous envoyâmes Noé vers son peuple. Il dit : "Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n'avez pas d'autre divinité en dehors de Lui. Ne [Le] craignez-vous pas? "
24. Alors les notables de son peuple qui avaient mécru dirent : "Celui-ci n'est qu'un être humain comme vous voulant se distinguer à votre détriment. Si Allah avait voulu, ce sont des Anges qu'Il aurait fait descendre. Jamais nous n'avons entendu cela chez nos ancêtres les plus reculés.
25. Ce n'est en vérité qu'un homme atteint de folie, observez-le donc durant quelque temps.
26. Il dit : "Seigneur! Apporte-moi secours parce qu'ils me traitent de menteur".
27. Nous lui révélâmes : "Construis l'arche sous Nos yeux et selon Notre révélation. Et quand Notre commandement viendra et que le four bouillonnera, achemine là-dedans un couple de chaque espèce, ainsi que ta famille, sauf ceux d'entre eux contre qui la parole a déjà été prononcée; et ne t'adresse pas à Moi au sujet des injustes, car ils seront fatalement noyés.
28. Et lorsque tu seras installé, toi et ceux qui sont avec toi, dans l'arche, dis : "Louange à Allah qui nous a sauvés du peuple des injustes."
29. Et dis : "Seigneur, fais-moi débarquer d'un débarquement béni. Tu es Celui qui procure le meilleur débarquement".
30. Voilà bien là des signes. Nous sommes certes Celui qui éprouve.
31 Puis, après eux, Nous avons créé d'autres générations,
 
La page de gauche sourate 19 versets 91-98:
 
91. Du fait qu'ils ont attribué un enfant au Tout Miséricordieux,
92. Alors qu'il ne convient nullement au Tout Miséricordieux d'avoir un enfant!
93. Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rendront auprès du Tout Miséricordieux, [sans exceptions], en serviteurs.
94. Il les a certes dénombrés et bien comptés.
95. Et au Jour de la Résurrection, chacun d'eux se rendra seul auprès de Lui.
96. A ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son amour .
97. Nous l'avons rendu (le Coran) facile [à comprendre] en ta langue, afin que tu annonces par lui la bonne nouvelle aux gens pieux, et que, tu avertisses un peuple irréductible.
98. Que de générations avant eux avons-Nous fait périr! En retrouves-tu un seul individu? ou en entends-tu le moindre murmure?
 
Après début sourate19: de 1-13
 
 Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Kaf, Ha, Ya, Ain, Sa
2. C'est un récit de la miséricorde de ton Seigneur envers Son serviteur Zacharie.
3. Lorsqu'il invoqua son Seigneur d'une invocation secrète,
4. et dit : "Ô mon Seigneur , mes os sont affaiblis et ma tête s'est enflammée de cheveux blancs. [Cependant], je n'ai jamais été malheureux [déçu] en te priant, Ô mon Seigneur
5. Je crains [le comportement] de mes héritiers, après mois. Et ma propre femme est stérile. Accorde-moi, de Ta part, un descendant
6. qui hérite de moi et hérite de la famille de Jacob. Et fais qu'il te soit agréable, Ô mon Seigneur"
7. "Ô Zacharie, Nous t'annonçons la bonne nouvelle d'un fils. Son nom sera Yahya [Jean]. Nous ne lui avons pas donné auparavant d'homonyme".
8. Et [Zacharie dit]: "Ô mon Seigneur, comment aurai-je un fils, quand ma femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse? "
9. [Allah] lui dit : "Ainsi sera-t-il! Ton Seigneur a dit : "Ceci m'est facile. Et avant cela, Je t'ai créé alors que tu n'étais rien".
10. "Ô mon Seigneur, dit [Zacharie], accorde-moi un signe". "Ton signe, dit [Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant trois nuits tout en étant bien portant.
11. Il sortit donc du sanctuaire vers son peuple; puis il leur fit signe de prier matin et soir.
12. ..."Ô Yahya, tiens fermement au Livre (la Thora)! " Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant,
13. ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux,
 
1. Ta-Ha.
2. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux,
3.si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah),
4.(et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes.
5. Le Tout Miséricordieux S'est établi "Istawa" sur le Trône .
6. A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol humide.
7. Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, mêmes les plus cachés
 
Le Saint Coran émane d’Allah, le Créateur et le Seigneur de l’univers. C’est le seul livre au monde, totalement d’origine divine à n’avoir jamais été altéré, ni par les hommes, ni pas les événements, ni par le temps

C'est en même temps un trésor d'archéologie et une précieuse découverte religieuse. Des fragments du Coran datant de plus de 1300 ans ont été découverts à l’Université de Birmingham, au Royaume-Uni, selon une information de la BBC.

                                                                                                                         





          
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2247
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les plus anciens fragments du Coran au monde

Message par Petero le Sam 12 Mar - 21:38

@Stitten32 a écrit:
Les plus anciens fragments du Coran au monde 
Les fragments ont été découverts par Alba Fedeli, un doctorant qui parcourait les étagères de l’Université de Birmingham. L’homme a découvert un vieux manuscrit contenant des fragments du Coran. Le manuscrit, qui a dormi près d’un siècle sur les étagères de la bibliothèque universitaire, fait partie d’une collection de 3 000 documents du Moyen-Orient, rassemblés par Alphonse Mingana. Ce prêtre né près de Mossoul dans le nord de l’Irak a rassemblé plusieurs objets anciens et des documents rares avant de rejoindre l’Angleterre.

Ces fragments proviennent en effet de la considérable collection rassemblée par Alphonse Mingana, prêtre chaldéen, islamologue pionnier de la détection des soubassements araméens du texte coranique (Syriac Influence on the Style of the Kur’an, publié en 1927) et mort en 1937. Son nom figure d’ailleurs à gauche des folios. Ces fragments sont donc connus de longue date des chercheurs et avaient déjà été étudiés, en particulier par Alphonse Mingana lui-même (ses conclusions tendaient plutôt vers l’islamo-scepticisme). Il semblerait qu’ils aillent avec des pages additionnelles au codex ar328a de la Bibliothèque Nationale de Paris, lequel aurait été rédigé à la fin du 7e siècle ou au début du 8e siècle selon François Déroche.

@Stitten32 a écrit:
Soumis à une équipe scientifique pour en évaluer l’âge, les fragments écrits en style hijazi, la plus ancienne forme de calligraphie en arabe, seraient âgés de 1370 ans. En effet, selon des tests réalisés sur les documents, une équipe de recherche de l’Université d’Oxford utilisant la datation au carbone 14 est sure à 95% que les textes des fragments ont été écrits entre 568 et 645.

Ce ne sont pas les écritures qui ont été datées, mais la peau sur laquelle figurent les écritures.

La datation au carbone 14 réalisée par les services de l’Université d’Oxford ne permet de dater uniquement que la peau de l’animal qui a servi de parchemin pour l’écriture des versets : entre 568 et 645, avec une fiabilité de 95,4% (date de la mort de l’animal et de la transformation de sa peau). En l’absence de datation de l’encre et des pigments, on ne peut pas savoir quand les peaux parcheminées ont été utilisées pour le texte que l’on voit aujourd’hui : immédiatement ? Des années plus tard ?

Un argument de taille milite contre la datation de l’écriture à une époque très ancienne : la présence des points diacritiques, permettant de distinguer un certain nombre de lettres arabes – et quasiment selon le système en usage aujourd’hui. Or, aucun folio ou même fragment coranique antérieur au 8e siècle ne présente ces points diacritiques.

On est donc amené à penser à deux parchemins « palimpsestes », c’est-à-dire qui ont été grattés et lavés pour être réécrits – généralement de nombreuses années après leur premier usage. C’est justement le cas du manuscrit de Tübingen, dont la peau a été datée entre 649 et 675 : son texte est daté lui du 8e siècle au plus tôt. Ce pourrait donc être également le cas de ces deux folios de Birmingham, comme l’a indiqué le directeur du Centre de Recherche et d’Etudes Islamiques du roi Fayçal, à Riyad.

@Stitten32 a écrit:[justify][size=16]Des fragments écrits de l'époque du prophète

NON, l'écriture elle-même, puisqu'elle contient des points diacritiques, points qu'on ne retrouve pas dans des folios datant d'avant le 8ème siècle. Ces points, sur ces fragments, démontrent que la personne qui a écrit le Coran sur cette peau, l'a fait après le 8ème siècle.

La datation des peaux au carbone 14 (qui procède par comparaisons) ne peut jamais nous renseigner exactement sur la date de la rédaction des manuscrits. Elle peut correspondre ou pas. D’autres approches sont nécessaires, comme la paléographie qui étudie les alphabets, les agencements des textes, et les manières d’écrire. En l’occurrence, nous sommes en présence d’une écriture arabe cursive ancienne, dite de style « hijazi ». Selon Robert Kerr, il s’agit de l’alphabet et de la manière d’écrire en usage en Arabie Pétréenne (Syrie), donc pas dans le Hijaz (région de Médine et de La Mecque), comme son nom le suggère faussement. Au reste, la langue sud-arabique n’est pas non plus celle du Coran – ceci valant pour tous les manuscrits du Coran que nous connaissons.

L’écriture d’un manuscrit en Syrie, tel que celui du Coran, se situe plausiblement après que les califes y aient installé leur capitale, à Damas, c’est-à-dire au plus tôt sous Muawiya (après 661). Cette période est bien postérieure à l’entreprise de sélection et d’édition du Coran que les traditions attribuent au Calife de Médine Othman (644-654) et dont le texte, toujours selon le discours musulman, serait repris à l’identique dans le Coran actuel.

De plus, la mise en page des folios suggère qu’il s’agit déjà de copies ou d’une rédaction assez élaborée, présentant une séparation des sourates, une numérotation des versets, et surtout, comme on l’a dit plus haut, présentant une ponctuation diacritique que l’on ne trouve dans aucun manuscrit ancien (voir par exemple les manuscrits très anciens retrouvés à Sanaa).

Ainsi, on ne peut aucunement affirmer qu’il s’agirait de folios « parmi les plus anciens » du Coran actuel, et même quasiment contemporains de Mahomet, comme on a pu le lire dans la presse. Dans les faits, ces parchemins témoignent plutôt des vicissitudes subies par le texte coranique et que les traditions islamiques laissent entrevoir elles-mêmes – mais les rares imams qui les ont lus se gardent bien d’en parler -: destructions systématiques de versions du Coran, souvent par le feu, jusqu’au 8e siècle (sous le gouvernorat de Al-Hajjaj), fabrication et substitution de textes nouveaux, etc.
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 2164
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les plus anciens fragments du Coran au monde

Message par Stitten32 le Dim 13 Mar - 12:02

David Thomas, professeur d’université, spécialiste du christianisme et de l’islam avant d’ajouter plus loin que « [les textes] pourraient bien nous ramener à la période même où l’islam est né. »
Ils seraient la preuve que les textes actuels du Coran n’ont quasiment pas été modifiés depuis les révélations du prophète Mohammed (SAWS)
 
Certains cultivent la paranoïa spirituelle pour ne pas dire une théorie de tournure littéraire ainsi on voit que la transparence n’étant pas l’arme favorite des chrétiens, alors je te reprends
 
Pure invention tout ce que tu me sort là recopié sur internet
 
bla bla bla
Le "penseur" par copier/coller a encore frapper.
Il  est conscient d’écrire des bêtises !!!!!!!. 
avatar
Stitten32
Bon poster
Bon poster

Points cumulés : 2247
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les plus anciens fragments du Coran au monde

Message par Petero le Dim 13 Mar - 14:22

@Stitten32 a écrit:
David Thomas, professeur d’université, spécialiste du christianisme et de l’islam avant d’ajouter plus loin que « [les textes] pourraient bien nous ramener à la période même où l’islam est né. »
Ils seraient la preuve que les textes actuels du Coran n’ont quasiment pas été modifiés depuis les révélations du prophète Mohammed (SAWS)
 
Certains cultivent la paranoïa spirituelle pour ne pas dire une théorie de tournure littéraire ainsi on voit que la transparence n’étant pas l’arme favorite des chrétiens, alors je te reprends
 
Pure invention tout ce que tu me sort là recopié sur internet
 
bla bla bla
Le "penseur" par copier/coller a encore frapper.
Il  est conscient d’écrire des bêtises !!!!!!!. 

En attendant, le fait qu'on trouve sur ces quelques fragments dans l'écriture, des points diacritiques, c'est la preuve que ce qui a été écris que ces supports en peaux qui eux peuvent dater du temps de Mohamed, datent d'après le 8ème siècle et pas du temps du vivant de Mohamed

Comme d'habitude, les musulmans se sont emballés
avatar
Petero
Très bon poster
Très bon poster

Points cumulés : 2164
Merci : 4
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Les plus anciens fragments du Coran au monde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum