Meilleurs posteurs
Halim (1123)
1123 Messages - 31%
Hanna (483)
483 Messages - 13%
Citizenkan (451)
451 Messages - 12%
Admin (339)
339 Messages - 9%
Abou Bilal (286)
286 Messages - 8%
233 Messages - 6%
Petero (221)
221 Messages - 6%
Stitten32 (190)
190 Messages - 5%
Oumzeineb (183)
183 Messages - 5%
Safwan (168)
168 Messages - 5%
Sondage
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Partagez
    Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
    avatar
    Abd El Salam
    Nouveau membre
    Nouveau membre
    Points cumulés : 1166
    Merci : 3
    Masculin

    default Le besoin de l'islam pour l'homme et la femme

    le Ven 6 Mai - 15:20
    Comme a dit le Messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم) : « Le Paradis a était entouré de contraintes et l’Enfer a était entouré de désirs. »

    Aldous Huxley, auteur du livre "Le Meilleur des Mondes" (Brave New World) a dit :
    "J'avais des raisons pour désirer que le monde n'ait pas de sens; par conséquent, je partis du principe qu'il n'en avait aucun et il ne m'a pas été difficile de trouver des raisons satisfaisantes à l'appui de ma supposition... Pour moi-même et sans doute aussi pour la plupart de mes contemporains, la philosophie du non-sens ("meaninglessness") fut essentiellement un instrument de "libération". La libération que nous désirions était simultanément la libération d'un certain système politique et économique (le capitalisme) et la libération d'un certain système de moralité. Nous récusions la morale parce qu'elle faisait obstacle à notre liberté sexuelle."

    Plus clair encore, lors d'une émission télévisée, Julian Huxley petit-fils de Thomas Huxley, (connu comme "le bouledogue de Darwin") ancien président de l'UNESCO (United Nations Educational Scientific Cultural Organization) déclara:

    "Nous avons tous sauté sur l'Origine (c’est-à-dire le livre: L'Origine des Espèces de Darwin) parce que la notion de Dieu faisait obstacle à nos mœurs sexuelles."

    Si l'homme renie l'existence même de son Créateur, alors il devient pire que les animaux qui ont été créé sans raison à l'origine.
    C'est une loi pire que la loi de la jungle qu'il va vouloir imposer dans la société. Comme par exemple, si il voit une femme voilée dans l'espace public, cela va lui rappeler que sa liberté sexuelle n'est pas totale. Il va se sentir offenser par ce vêtement "ostentatoire" selon lui, ce voile qui fait obstacle à sa liberté et qui contredit ses "valeurs". La pornographie et l'homosexualité ne le dérangera pas, mais le voile dans les écoles, et dans l'espace public…

    Même si c'est une femme hypocrite qui porte le voile, cela va les déranger car cela va leur rappeler la religion de vérité. Alors que dire si celle qui porte le voile est une croyante sincère qui ne cherche que l'agrément d'Allah ?! Elle a dans les meilleures des femmes qui ont marchées dans ce bas monde un bon exemple.
    Les persécutions et les nuisances qu'ont subies la vierge Marie et la mère des croyants 'Aicha - رضي الله عنها - ne leurs ont porté absolument aucun préjudice, bien au contraire, Allah Le Tout Puissant a élevé leur rang ici-bas. Tout comme Il leur accordera une récompense immense et un statut privilégié dans l'au-delà.

    L'historien français Gustave Le Bon (1841-1931) a dit en 1884 dans 'La civilisation des Arabes' :

    L'islamisme ne s'est pas borné à accepter simplement la polygamie qui existait avant lui. Il a exercé sur la condition des femmes en Orient une influence considérable. Loin de les abaisser, comme on le répète aveuglement, il a, au contraire, considérablement relevé leur état social et leur rôle.

    Le Coran, ainsi que je l'ai montré en examinant le droit de succession chez les Arabes, les traite beaucoup mieux que la plupart de nos codes européens. Il permet sans doute de se séparer d'elles, comme le font du reste les codes européens qui admettent le divorce ; mais il stipule formellement qu'un « entretien honnête est dû aux femmes répudiées. »

    C'est aux Arabes, nous l'avons vu, que les habitants de l'Europe empruntèrent, avec les lois de la chevalerie, le respect galant des femmes qu'imposaient ces lois. Ce ne fut donc pas le christianisme, ainsi qu'on le croit généralement, mais bien l'islamisme qui releva la femme du sort inférieur où elle avait été jusque-là maintenue. Les seigneurs de la première période du Moyen-âge, tout chrétiens qu'ils étaient, ne professaient aucun égard pour elle.

    La lecture de nos vieilles chroniques ne laisse aucune illusion sur ce point. Avant que les Arabes eussent appris aux chrétiens à traiter les femmes avec respect, nos rudes guerriers du temps de la féodalité les malmenaient d'une façon très dure.

    En Islam les femmes ont tout le droit au respect.

    Et l'auteur a dit :
    « Si la femme donnait naissance à un être contrefait (en Grèce), on se débarrassait d'elle. « À Sparte, écrit M. Troplong, on mettait à mort cette malheureuse créature qui ne promettait pas à l'État un soldat vigoureux. » « Lorsqu'une femme était féconde, dit le même auteur, on pouvait l'emprunter à son mari pour donner à la patrie des enfants d'une autre souche. » Même aux époques les plus brillantes de leur civilisation, les Grecs n'eurent guère d'estime que pour les hétaïres. C'étaient alors d'ailleurs les seules femmes ayant reçu quelque instruction.

    Tous les législateurs antiques ont montré la même dureté pour les femmes. Le Digeste des lois hindoues les traite fort mal. « La destinée finale, le vent, la mort, les régions infernales, le poison, les serpents venimeux et le feu dévorant, dit-il, ne sont pas pires que la femme. » »

    Sur Wikipédia :
    Un phénomène classique en Carnaval, la liberté momentanée de mœurs, existait aussi au Carnaval de Paris. Le goguettier Désaugiersen parle dans sa chanson V'là c' que c'est que l' carnaval, écrite entre 1800 et 1827 :
    Au lever du soleil on dort,
    Au lever de la lune on sort ;
    L'époux, bien calme et bien fidèle,
    Laisse aller sa belle
    Où l'amour l'appelle :
    L'un est au lit, l'autre est au bal...
    V'là c' que c'est que l' carnaval.

    En 1825, Jouslin de la Salle, écrit dans sa chanson " Le Carnaval " : « Nul mari ne songe à sa femme, En carnaval. » (!!)

    Critiquant les femmes de Paris qui, selon lui, « se croient en droit de faire ce qu'elles veulent » et « ne s'occupent que de plaisir et de toilette », Eugène Delacroix écrit entre 1822 et 1863 : « L'adultère, qui dans le Code civil est un mot immense, n'est par le fait qu'une galanterie de bal masqué. Les femmes ont besoin d'être contenues dans ce temps-ci : elles vont où elles veulent ; elles font ce qu'elles veulent ; elles ont trop d'autorité. Il y a plus de femmes qui outragent leurs maris que de maris qui outragent leurs femmes. » Fin.

    Ceci s'est passé dans cette vie éphémère puis la mort leur est venue. Et aucune d'entre elles n'a pu repousser la mort pour jouir un peu plus. Comparer leurs situations avec ce qu'Allah تعالى a promis aux croyants et aux croyantes comme plaisirs éternels dans le Paradis...
    Lisez les versets sur le Paradis. Ce n'est pas quelques années de jouissances médiocres, mais une vie éternelle avec tout ce que l'âme et le corps veut.

    Allah تعالى a dit (TRSV) : { Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes œuvres qu'ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux; chaque fois qu'ils seront gratifiés d'un fruit des jardins ils diront: «C'est bien là ce qui nous avait été servi auparavant». Or c'est quelque chose de semblable (seulement dans la forme); ils auront là des épouses pures, et là ils demeureront éternellement. } [Al Baqarah ; 25]

    Le type qui est à l'origine de la loi contre le niqab (voile islamique dit intégrale) a dit : "la liberté de se vêtir n'est pas absolue." Mais nous n'entendons aucun projet de loi, ni aucun commentaire sur la liberté de s'exhiber en public alors que les limites sont dépassées… Certaines sont médiatisées faisant des sorties les seins nus au nom d'un pseudo féminisme.
    Pire encore, aucune condamnation venant d'eux sur la liberté d'insulter Allah, Celui qui a créé les femmes et leur a donné un honneur.
    Les musulmans sont dans l'illusion en voulant aller vivre en France, surtout si ils ont des femmes avec eux. Avant qu'Allah me guide je parlais avec un jeune sur le chat de Skyrock ; il me racontait qu'il sodomise sa propre soeur plus jeune que lui. Vu comment il parlait je ne pense pas qu'il mentait. Et bien sur, le "prosélytisme" islamique est banni, vous pouvez toujours essayer.
    Voici un extrait du journal "Le devoir" du vendredi 27 juin 1997 :
    "L’Internet ne sera pas censuré : la Cour suprême américaine en a décidé ainsi hier, estimant qu’une loi visant à limiter la transmission de matériel pornographique «portait atteinte à la liberté d’expression» […] Les sites pornographiques ou à connotation sexuelle sont légion sur l’Internet. Ils avaient été estimés à 8000 au printemps dernier par l’avocat du gouvernement américain, Seth Waxman, lequel avait estimé que leur nombre doublait tous les neufs mois. Une enquête du magazine spécialisé Interactive week montre que c’était un des rares domaines rentables de l’internet. L’enquête estimait les profits à environ un milliard de dollars par an, principalement par des cartes de crédit. […] Les défenseurs de la liberté d’expression, qui ont gagné devant la cours suprême, ont souligné que c’était aux parents de déterminer ce qu’ils veulent interdire à leur enfants, ce que permettent de faire les logiciels de filtrage…"

    Notez bien un point très important : ils n'ont pas dit "les défenseurs de la perversité et de la turpitude", de même qu'ils n'ont pas dit "les défenseurs de la sexualité satanique", mais ils ont bel et bien dit : "les défenseurs de la liberté d'expression".
    avatar
    Oumzeineb
    Bon poster
    Bon poster
    Points cumulés : 1510
    Merci : 10
    Féminin

    default Re: Le besoin de l'islam pour l'homme et la femme

    le Ven 6 Mai - 23:00
    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum