Sur le danger d'un khariji actif en France et en Belgique

Aller en bas

default Sur le danger d'un khariji actif en France et en Belgique

Message par Abd El Salam le Dim 15 Oct - 19:11


Dernière mise à jour ici: http://tawhid-wa-minhaj.blogspot.fr/2018/05/aay-et-les-editions-nawa-le-portail-de.html

L'imam Ahmad Ibn Hanbal (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :
"Les principes (ou les bases) de la Sounna pour nous :
Rester liés aux principes des Compagnons du Messager d'Allah (sala Allahou 'alayhi wa salam) et les suivre, laisser toute innovation et toute innovation est égarement, délaisser les litiges et la fréquentation des gens de passion (les innovateurs en religion), délaisser les querelles, les confrontations (ou polémiques) et litiges (ou disputes) en religion...
"

Ceci, n'est qu'un conseil et une mise en garde, non un dialogue de sourd.

Parmi les méfaits des éditions Nawa, le noyau dur de l'insolence :
S'assurer que les gens aiment plus le dajjal Stéphane Lacroix que Ch. Rabi' Al-Madkhaly, Ch. Oubayd Al-Jabiri, Ch. Al-Fawzan, Ch. AbdouLlah Al-Boukhari (de Médine, pas celui qui vit en France!!), AbdeRahman Mouhy Ad-Dine et d'autres savants!

Faire croire que celui qui refuse les révolutions finit par tombé dans la laïcité, l'apolitisme ou l'irja! Jeter le doute sur les salafis qui critiquent Mohammed Sourour; ce khariji qui se moque des livres de croyance sunnite.
Mettre en avant des prêcheurs (dits "essayistes") inconnus, ignorantistes et individualistes pour remplacer les vrais savants sunnites et freiner la prêche salafie francophone.
Propager des innovations au nom de l'analyse de l'histoire ou de l'actualité…sur la même ligne que Kharijisme&Info, plus connu sous le nom de Islam&Info.

La finalité du #terrorisme khariji...
Pourquoi, par exemple, le khariji Aïssam Aït-Yahya (ou celui qui gère la page "éditions Nawa") ne nous dit pas que l'interdiction de conduite pour les femmes fut prise par les rois (ou les autorités de l'époque), par respect de l'avis des savants tels que Al 'Outheymine, Ibn Baz ou Al-Fawzan (soucieux de la protection des femmes)?

Puis, pourquoi ne dit il pas que la levée de cette interdiction est une conviction religieuse du roi ou du prince après avoir entendu les arguments de l'imam Al Albani ou autres ?!
Il ne dit pas cela, car la base dans sa secte c'est que les rois ou gouverneurs musulmans de notre époque sont mécréants et les savants salafis ; pervers (ou pire).
Donc, partant de cette base, il ne peut s'imaginer que le pire sur ceux-là, suivre les insufflations sataniques et penser du mal sans preuves au lieu de penser du bien d'eux comme Allah élevé qu'Il est l'ordonne…
Son but n'est pas de dire si il y a plus de bien ou plus de mal dans la conduite des femmes, mais son but et de propager la haine des salafis et le takfir du meilleur Etat islamique au monde ; l'Arabie Saoudite.

L'innovation fait perdre la raison et la seule finalité des attaques kharijites contre l'Arabie Saoudite est que des innocents soient tués, des musulmanes violées, l'Islam falsifié voir pire ; détruit dans l'anarchie. C'est pour cela que le Messager d'Allah -salla Allahu 'alayhi wa salam - a incité les dirigeants musulmans au combat.

L'imam Wahb ibn Mounabah (34 - 110 H.) a dit à un jeune influencé par les khawarij :
« J'ai connu le début de l'Islam. Les khawarij n'ont jamais eu d'organisation sans qu'Allah ne l'ai divisé dans la pire des situations. Et aucun d'entre eux n'a manifesté d'opinion sans qu'Allah ait fait tombée sa tête. La communauté ne s'est jamais réunie autour d'un homme des khawarij.
Si Allah aurait donné le pouvoir aux khawarij de concrétiser leurs idées, la terre se serait corrompue, le brigandage serait apparu et le pèlerinage vers la Maison sacrée d'Allah aurait été annulé. La religion de l'Islam serait devenue préislamique… » (Tarikh Dimachq de Ibn 'Assakir)


L'imam Ahmed ibnou Taymiya رحمه الله a dit dans Majmou' al fatawa (3/349) :
« Les premiers qui ont divisé le groupe uni des musulmans parmi les gens de l'innovation sont "les khawarij" al mariqoune. Et le récit du Prophète - صلى الله عليه وسلم - sur les khawarij est authentique de dix façons; il a été rapporté par Mouslim dans son Sahih, ainsi que Al Boukhary de plusieurs façons.
Et les compagnons du Prophète - صلى الله عليه وسلم – les ont combattus avec le chef des croyants 'Ali ibnou Abi Talib, ils n'ont donc pas divergé au sujet de leur combat… »
Al Wazir Yahya ibnou Habeyra (mort en 388) a dit : « le combat des khawarijs prévaut sur celui des polythéistes, et la sagesse dans cela c'est que dans le combat contre eux il y a la préservation du capital de l'Islam. Tandis que dans le combat des gens du chirk il y a la recherche du bénéfice, et la préservation du capital est prioritaire. » Fath Al Bari 12 / 301

Abou Mohammed Ṣalāh Kantūch Al-'Adanī (du Yémen, hafidhahuLlah) a dit :
« Prenez ceci comme une règle : quiconque est dans l'extrême concernant une chose, il sera laxiste concernant une autre chose.
Exemple : Les khawārij (appelé "Etat islamique" actuellement, ou "Daech" ou "Jabaht An-Nosra") étaient dans l'extrême dans les affaires liées au takfir (rendre mécréant) et ils faisaient preuve de beaucoup de laxisme quand il s'agissait de protéger le caractère sacré du sang des musulmans.
»

Voir plus de citations: http://vers-le-firdaws.blogspot.fr/2018/01/qui-sont-les-kharijites.html
http://vers-le-firdaws.blogspot.fr/2017/12/lislam-et-la-lutte-anti-terroriste.html

L'Etat Saoudien est aussi toujours opposé au principe laïque. Parmi les dangers de la laïcité: Elle mène une large campagne contre l’éthique et la morale des gens, ainsi que la croyance en la résurrection. Elle veut éliminer totalement la religion de la société ; ou, à défaut, lui ôter pleinement son sens et sa valeur.
Elle tend à détruire les barrières morales qui empêchent les personnes de basculer dans la débauche et la mécréance.
La priorité de la laïcité est de contrôler l’enseignement et l’éducation, afin de former des générations ne connaissant ni religion ni morale.

Abd El Salam Abou Yahya
https://www.facebook.com/Alfranssy/


Dernière édition par Abd El Salam le Mer 9 Mai - 0:29, édité 1 fois
avatar
Abd El Salam
Nouveau membre
Nouveau membre

Points cumulés : 1948
Merci : 3
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Sur le danger d'un khariji actif en France et en Belgique

Message par Abd El Salam le Lun 9 Avr - 19:36

La haine envers l'Etat saoudien est un des symptômes les plus flagrants de l'idéologie terroriste et kharijite.
Quelques citations importantes pour remédier à ce fléau (ou le prévenir):

L'imam AbdeRahman Al Mou'alimy (1386 H.)a dit: "Les musulmans ont expérimenté la rébellion (contre leur gouverneur) et ils n'ont vus d'elle que le mal."
Le savant Badr A-dine Ibnou Jama'a (639 – 733 H.) a dit: "Si il se produit de l'imam ou du sultan ce qui fait de lui un pervers, il n'est pas destitué pour autant de son imamat; pour cause de ce que cela engendre comme perturbation et convulsion (trouble). Au contraire du quaddi (le juge) si il advient de lui la perversité (al fousq), le plus juste est qu'il se fait destituer." Al-Jami' A-Ra-iq, p. 253.

Abou Mansour Al-Azhari Al-Harawy (282 - 370) a dit: "L'homme qui se frotte à sa religion est celui qui s'exerce dans les troubles (fitan) et les construit. Il sort contre son imam (le gouverneur) et nuit donc à sa religion, sans non plus que son exagération en elle lui soit bénéfique. Ceci, comme un chameau galeux parmi les chameaux quand il se frotte contre un arbre; cela le fait saigner et il ne guérit pas pour autant de sa gale."
Tahdhib al-lughat 295/12, Al-Jami' Ar-ra-iq p. 194

L'imam Abou Bakr Mohammed ibn Al-Walid At-Tourtouchy (451 - 520 H.), rahimahouLlah, a dit:
"Sache, qu'Allah te guide, que l'époque est le contenant de ses gens. La tête du contenant est meilleure que son fond, tout comme le haut de la cruche est plus clair et plus pur que son fond. Si donc tu dis: "Les rois d'aujourd'hui ne sont pas comme les rois d'avant", également, les gouvernés ne sont pas comme ceux d'avant. Et que tu blâme ton émir par rapport aux récits et eux exploits des émirs d'avant n'est pas plus vrai et méritoire que ton émir te fasse reproche s'il se penche sur les récits des gouvernés d'autrefois. Si donc le sultan te fait oppression, tu dois alors patienter et le péché  revient sur lui."
Siraj Al moulouk p.115, par le biais de Jami' Ar-ra-iq de Mahmoud All 'Awadd
avatar
Abd El Salam
Nouveau membre
Nouveau membre

Points cumulés : 1948
Merci : 3
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum