Meilleurs posteurs
Halim (1123)
1123 Messages - 31%
Hanna (483)
483 Messages - 13%
Citizenkan (451)
451 Messages - 12%
Admin (339)
339 Messages - 9%
Abou Bilal (286)
286 Messages - 8%
233 Messages - 6%
Petero (221)
221 Messages - 6%
Stitten32 (190)
190 Messages - 5%
Oumzeineb (183)
183 Messages - 5%
Safwan (168)
168 Messages - 5%
Sondage
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Partagez
    Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
    avatar
    Admin
    Très bon poster
    Très bon poster
    Points cumulés : 3591
    Merci : 9
    Féminin

    default "Rendez-nous nos enfants", le SOS des familles de djihadistes en Syrie

    le Dim 13 Avr - 15:03






    [size=21]Trois collectifs de prévention contre les dérives de l'islam radical ont lancé une pétition pour le rapatriement des mineurs et jeunes majeurs français partis faire le djihad en Syrie. Ils appellent le gouvernement à agir.
    "Ils sont séquestrés mentalement et physiquement, coupés de leurs familles, désincarnés, déstructurés, endoctrinés, déshumanisés, quelque part en Syrie." Une pétition "Rendez-nous nos enfants" en faveur du rapatriement des jeunes Français partis de gré ou de force en Syrie a été lancée mercredi 9 avril à Paris, à l'initiative de trois associations de prévention contre l'islam radical.
    "Ce qu'on attend des autorités, c'est qu'elles s'emparent de ce problème et qu'elles aillent chercher les enfants en Syrie", a déclaré lors d'une conférence de presse Dounia Bouzar, fondatrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam (CPDSI), l'un des trois collectifs.
    >> À lire sur FRANCE 24 : "Assia, 23 mois, plus jeune otage français en Syrie"
    L'association revient notamment sur le sort de la petite Assia, âgée de 23 mois, et enlevée par son père parti mener la guerre sainte en Syrie aux côtés des islamistes. Mais "il y a aussi Norah, juste 15 ans, Sarah, juste 16 ans, et tous les autres…", énumère le communiqué.
    [/size]
    [size][color][font]


    La pétition est surtout un message adressé au chef de l'État. "Quand on voit que le président de la République peut faire revenir une lycéenne en France [dans le cadre de l'affaire Leonarda], il peut rapatrier ces jeunes", s'indigne Jonathan Mehenni, dont la soeur Sarah, 16 ans, est partie en Syrie le 11 mars."C'est un appel lancé à tous les Français. Nous voulons faire réagir", a martelé de son côté Meriam Rhaiem, présidente du collectif "Jamais sans Assia", la mère de la fillette de 23 mois.
    Le djihad est le fruit d’un "embrigadement"
    Le CPDSI, le collectif "Jamais sans Assia" et l'association "Syrien ne bouge... agissons" – dirigée par Dominique Bons, la mère deNicolas, décédé en Syrie en décembre 2013 - déplorent surtout le manque d’un dispositif d’alerte autour de "l'emprise mentale" dont sont victimes les mineurs et jeunes majeurs qui partent faire le djihad."Le djihad n'est en rien un problème de liberté de conscience" mais le fruit d'un "embrigadement", s'indigne Dounia Bouzar.
     
    >> A lire sur FRANCE 24 : "Les Français djihadistes : le livre qui démonte un certain nombre de clichés"
     
    Parmi les revendications du CPDSI et des familles figure la suppression de la circulaire du 1er janvier 2013 qui autorise les mineurs à quitter le territoire sans accord parental et munis d'un passeport.
     
    À ce jour, le CPDSI comptabilise une dizaine de mineurs qui seraient partis en Syrie, en précisant que la tranche d'âge 19-22 ans serait la plus présente sur place. "Je pense qu'on peut les compter par centaines", a déclaré Dounia Bouzar. Fin janvier, quelque 250 Français ou résidents en France se trouvaient en Syrie et 21 autres avaient trouvé la mort sur place depuis le début des affrontements entre les rebelles et les forces du président Bachar al-Assad, selon le ministère français de l'Intérieur.
     
    Dans un entretien à Reuters mi-février, le juge antiterroriste Marc Trévidic faisait état d'une accélération de l'exode des jeunes Français pour la Syrie avec le retour d'une première génération qui s'efforce d'embrigader ses proches.
    Avec AFP et Reuters
    Première publication : 10/04/2014[/font][/color][/size]
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: "Rendez-nous nos enfants", le SOS des familles de djihadistes en Syrie

    le Dim 13 Avr - 20:09
    Merci pour ces informations.Comme quoi faut aller au delà des apparences et des préjugés et voir la réalité en face telle qu'elle est.

    Les médias BFM en tête pas étonnant vu qui est à la tête de ces médias font passer les Français djihadistes pour d'ancienne racaille ou  pommés embrigadés dans une secte ce qui est totalement faux même si comme partout il peut y'avoir deux ou trois personnes dans ce cas là mais la très grande majorité sont des gens qui ont décidé de se battre pour une noble cause.

    Mieux vaut risquer sa vie pour une noble cause qui en vaut la peine comme l'islam qui défend des valeurs de justice de respect de solidarité que pour Hollande mosanto ou wall street qui eux défendent l'injustice et propagent le mal et la souffrance sur la terre.
    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum