Meilleurs posteurs
Halim (1123)
1123 Messages - 31%
Hanna (483)
483 Messages - 13%
Citizenkan (451)
451 Messages - 12%
Admin (339)
339 Messages - 9%
Abou Bilal (286)
286 Messages - 8%
233 Messages - 6%
Petero (221)
221 Messages - 6%
Stitten32 (190)
190 Messages - 5%
Oumzeineb (183)
183 Messages - 5%
Safwan (168)
168 Messages - 5%
Sondage
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Partagez
    Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
    avatar
    Invité
    Invité

    default Al Istihza (La moquerie envers la religion)

    le Mar 23 Déc - 0:50
    Al Istihza (La moquerie envers la religion)




    Se moquer, plaisanter, rire, sourire, sur la raillerie d’un verset, d’un prophète ou d’un précepte de l’Islam !


    Le fait de rire, plaisanter, faire juste un sourire suite à une raillerie, une blague, est une apostasie claire, un défi envers le Seigneur des Cieux, un manque de respect envers Allah !
    Les textes du coran et de la sunna sont claires et explicites concernant cela, il n’y a pas de divergence, ni de division entre les savants !


    Constat :


    Combien se moque d’Allah, des versets, de l’Islam, parfois de manière explicite et préméditée et parfois de manière insidieuse, tortueuse. Et souvent aussi par dénigrement, et insouciance alors que la personne ne visait pas le manque de respect envers la religion et ses préceptes.


    Les railleries et les moqueries et les défis et manques de respect, sont l’œuvre des francs maçons et talmudistes, qui par la construction des obélisques et le doigt (index) dirigé vers les cieux n’expriment que par là de manière philosophique (prétendent-ils) un signe phallique !!!


    Combien de personnes ai-je entendu insulter Allah de manière cachée et traitre et lâche, quand vous leur dites : Qu’as-tu dit ? Ils te disent : Non, j’ai rien dit, je n’ai pas dit cela, tu as mal entendu, ou ils utilisent un mot qui ressemblent vocalement au mot employé ! J’ai aussi entendu des pseudo-moudjahiddines dénigré le coran, ou se comporter de manière hautaine envers Allah !!!


    Il y a aussi les nombreux frères (qui ont le visage du Salafi/jihadi/mouwahhid/étudiant en science) se réunissent autour d’un repas consistant et varié, et se mettent à raconter des blagues, pas sur le sexe ou la politique, ou sur les amis ou ennemis ! Mais sur la religion !!! Comme si il n’y avait dans tous les sujets que la religion pour en rire, de plus en rire à s’effondrer sur le sol !!!


    J’ai longuement médité sur cela, et cela a causé plusieurs fois des interactions dans mes neurones, car deux antagonistes se présentaient sous le même visage ! La piète et la mécréance !


    Maintenant après mon expérience et ce que j’ai vécu, ce que j’ai lu, ce que j’observe, ce qui se passe dans le monde, le conflit entre le mal et le bien (Dajjal-Mahdi), et à la lumière des textes du coran et de la sounna et de l’Histoire :


    • Soit la personne est pieuse et innocente et le démon parle sur sa langue, donc on est dans le mass At Ta’ifi, (possession) qui est furtive et momentanée !
    • Ou la personne est un des partisans de Satan : Soit un infiltré parmi les services secrets (Mossad, CIA,DCRI) Croyez moi il y en a un pagaille ! Soit un adepte du Talmud, franc maçonnerie, satanisme, faux convertis, qui ne recherche par cela que propager la religion de Satan, et faire que la parole de Satan soit la plus haute (sur terre) !

    • Soit une personne qui n’est pas pieuse et qui dénigre le coran, ses versets et la religion d’Allah. Comme le font beaucoup de mécréants, mais ce cas là, chez les pratiquants (que j’ai décrit) est rare !!!


    Par Allah j’ai écrit ces mots sur ces pages et j’ai les larmes aux yeux, je ne sais pas quoi faire, quelle est la solution à tous ces dénigrements envers Allah notre Créateur, envers la religion. Souvent ceux qui se moquent sont des personnes viles, des résidus de la société, des rebuts ! La liste de ceux qui se moquent est longue : Parmi les comiques : Debbouze, Dieudonné, François pirette, Nabila….
    Puis les chroniqueurs, acteurs, politiciens, etc…
    Il y a aussi ceux qui n’ont plus peur de se montrer sur le net : Nu avec le coran sur leur parties génitales, en plus vous trouvez des pseudo-islamistes qui trouvent le moyen de partager sur facebook, ces photos insultantes envers Allah, soi-disant pour condamner, mais qui a l’audace de rediffuser ces photos, même si c’est pour condamner ?


    Pourquoi toutes ces insultes ?


    Il y a plusieurs raisons :


    • Pour tester la combativité des musulmans comme cela est fait à Guantanamo, Lorsque les soldats se mettent à insulter Allah, ou jeter le coran, et voir si le musulman a de la jalousie. Ils ont compris que si la jalousie disparaît du cœur de la Oumma, ils pourront construire leur temple de Salomon et personne ne dira rien !!!


    • Casser psychologiquement le musulman et lui ancrer un conflit psychologique intérieur. Le musulman qui voit Allah être insulté et qui ne peut rien faire, se sent fautif et sans force, comme lobotomisé ! C’est pour cette raison que dans les geôles des divers services secrets arabes on insulte quotidiennement Allah, ils disent : Ou est Allah, pourquoi ne vient-il pas ? S’il serait là il subirait le même sort que toi….. Et pour eux c’est une manière de préparer le détenu à une future apostasie ou de futures concessions !!!


    • La personne qui insulte Allah, ses versets, sa religion, cherche aussi à se rapprocher de Lucifer, c’est l’exemple du sorcier qui voue un sacrifice au Diable pour s’en rapprocher. Ou dés fois inversement c’est le démon qui s’exprime, recherchant à pousser le possédé à l’apostasie, mais Al Hamdoulillah, ça compte pas !!!


    • Il y a aussi, la moquerie et l’insulte calculée et préméditée du diable et de ses suppôts parmi la légion de Pharaon, comme les francs mâcons, et les illuminatis. Pourquoi ? Tout simplement parce que le sheytane sait qu’il est maudit et condamnée à l’éternité, et la personne qui ne connait pas d’autre issu à son sort, se met à insulter et dénigrer. Et parce qu’Ibliss cherche à emmener le maximum d’adeptes avec lui en enfer ! Et les adeptes de Satan (franc maçon, juif talmudiste) cherche par les insultes et la construction d’édifice insultant (phallique) qu’a soustraire le respect d’Allah sur terre, et afin que règne le respect du cheytane (uniquement) !!


    • Par orgueil, par ceux qui considèrent, qu’Allah a perdu, et qu’eux, créatures humaines crées de sperme et d’argile, avec leur intelligence et leur puissance limitée, allaient l’emporter dans l’Armageddon contre Allah et son armée d’anges, et de pieux sincères ???!!! Sont-ils fous ? Oui !!


    Que disent les textes du coran et de la sounna, sur ceux qui se moquent, dénigrent, et prennent en raillerie les textes du coran et de la sounna ?


    Arguments :


    Allah a dit : « Dis : Était-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous avez certes mécru après avoir cru » (Sourate 9 versets 65-66).


    Ce verset fût révélé sur un groupe de combattants lors de la bataille de Tabouk, qui se moquèrent du messager d’Allah, Paix et salut sur lui, et de ses compagnons, comme cela fût expliqué dans le hadîth, ils se disaient entre eux : " Nous n’avons jamais vu de gens comme nos lecteurs de Coran avec un aussi gros ventre, une langue aussi menteuse, et aussi lâche au combat " ils visaient par cela le messager d’Allah et ses compagnons.
    En d’autres termes, ils disaient : « Nous n’avons jamais vu de gens qui mangent autant qu’eux, qui mentent autant dans leur propos, et qui sont aussi lâche pendant le combat contre les ennemis. » Mais ‘Awf ibn Mâlik passa par-là et les entendit alors qu’ils parlaient et dit à celui qui parlait : « Tu mens, mais tu n’es en fait qu’un hypocrite, et je m’en vais en informer le messager d’Allah, paix et salut sur lui » Il alla donc chez le messager – paix et salut sur lui - pour l’informer, mais lorsqu’il arriva, la révélation l’avait précédé, Allah révéla le verset : « Dis : Etait-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous avez certes mécru après avoir cru » (sourate 9 versets 65-66).
    L’homme qui avait proféré ces paroles alla chez le prophète, paix et salut sur lui, pour se donner des excuses, il dit « Ô messager d’Allah, ce que j’ai dit, je l’ai dit sans le penser, nous disions cela pour plaisanter, je ne pensais pas ce que je disais » et le messager d’Allah ne cessait de réciter le verset : « Dis : Etait-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous cherchez pas de prétextes, vous avez certes mécru après avoir cru »
    L’homme s’agrippait à la sangle du chameau du messager, paix et salut sur lui, c’est la corde qui est accroché au ventre du chameau, ses jambes traînaient par terre, et les pierres du sol blessaient ses pieds, et il ne faisait que s’excuser, « Ô messager d’Allah, je ne le pensais pas, nous plaisantions » et le messager d’Allah ne cessait de lire : « Dis : Etait-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous avez certes mécru après avoir cru » il lui a confirmé la mécréance après la foi : « Ne vous excusez pas, vous avez certes mécru après avoir cru » !


    Allah dit : « C’est Allah qui Se moque d’eux et qui prolongera sans fin l’égarement qui les aveugle » (Al-Baqarah : 15)


    « Et lorsqu’ils vont voir leurs diables », c'est-à-dire lorsque les hypocrites qui prétendent être musulmans vont voir les mécréants, les juifs et d’autres : « Ils disent : nous sommes avec vous, nous ne faisons que nous moquer » (Al-Baqarah : 14)

    « Certes, on s'est moqué de messagers avant toi, mais ceux qui se sont raillés d'eux, leur propre raillerie les enveloppa ». (Sourate al-Anam, 10)

    « Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, en enfer. » (Sourate an-Nisa', 140)


    « Ô les croyants ! N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les incroyants. Et craignez Allah si vous êtes croyants
    Avant qu'une âme ne dise : Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j'ai été certes, parmi les railleurs » (Sourate az-Zumar, 56)

    « S'il a connaissance de quelques-uns de Nos versets, il les tourne en dérision. Ceux-là auront un châtiment avilissant ». (Sourate al-Jathya, 9)

    « En effet, Nous les avions consolidés dans des positions que Nous ne vous avons pas données. Et Nous leur avions assigné une ouïe, des yeux et des cœurs, mais ni leur ouïe, ni leurs yeux, ni leurs cœurs ne leur ont profité en quoi que ce soit, parce qu'ils niaient les signes d'Allah. Et ce dont ils se moquaient les cerna. » (Sourate al-Ahqaf, 26).

    Allah a dit : « Ceux qui injurient (offensent) Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant » [Sourate Al Ahzab 33:57]


    Le shaykh de l’islâm Ibn Taymiyya a dit :


    « Car l’insulte envers le Messager - صلى الله عليه و سلم- implique directement le droit d’Allâh et le droit de chaque croyant. Le tort qui lui est causé n’est pas limité uniquement à la propre personne du Messager d’Allâh - صلى الله عليه و سلم- comme [le cas de] celui qui insulte l’honneur d’un individu parmi la masse des gens. Bien au contraire, c’est un tort causé à chaque musulman qui a existé et qui existe. Et il constitue pour eux l’une des formes de dommage causé les plus évidentes. Il est souhaité que chacun d’entre eux rachète cet honneur avec sa vie, sa famille, ses biens et son honneur. Comme cela fut rappelé à travers [l’histoire des] Compagnons qui sacrifiaient leur sang pour la préservation de son honneur. Et le Prophète - صلى الله عليه و سلم- faisait l’éloge de celui qui agissait de la sorte qu’il se fasse tué ou bien qu’il en sorte vainqueur et il l’appelait « Le secoureur d’Allâh et de Son Messager ». Parce que l’insulte [envers le Prophète] est plus grave que la mort de quelques musulmans, le sacrifice du sang n’est pas permis [pour la] préservation de l’honneur d’un homme parmi les gens.» [As-sârim al maslûl `alâ shâtimi-r-rasûl/ (138/5)]


    Abû Dawûd a rapporté dans son « Sunân » d’Ibn `Abbâs :


    Qu'un homme aveugle avait une femme qui insultait le Messager d'Allâh - صلى الله عليه و سلم- et lui faisait outrage. Il essayait de l'en interdire et de la réprimander, mais en vain. Une nuit elle se mit à insulter et à injurier le Messager d'Allâh - صلى الله عليه و سلم- l'homme la tua alors. Ce récit parvint au Prophète - صلى الله عليه و سلم- qui rassembla ses compagnons et demanda que la personne qui avait agi ainsi se lève. L'aveugle se leva et s'approcha du Messager -صلى الله عليه و سلم- guidé par les Compagnons jusqu'à s'asseoir en face de lui et lui dit :
    « Ô Messager d'Allâh, je suis le compagnon de cette femme, elle t'insultait et t'injuriait et je tentais de le lui interdire et de la réprimandais pour cela mais elle continuait. J'ai eu avec elle deux garçons semblables à des pierres précieuses et elle était ma compagne. Mais hier elle s'est mise à t'insulter, j'ai alors saisi un poignard et l'ai enfoncé dans son ventre en appuyant et je l'ai tué. »
    Le Messager d'Allâh - صلى الله عليه و سلم- dit alors:
    « Soyez témoins que son sang (celui de la femme) était licite. »


    Ibn Taymiya rapporte dans son ouvrage « as-Sârim al-Masloûl » page 513 :

    « Mouhammad Ibn Sahnoûn, l’un des imams de la doctrine de Mâlik à une époque proche de ce groupe, a dit : « Les savants sont unanimes que celui qui insulte le prophète salla Allahou ‘alayhi wa salam ou le rabaisse, c’est un mécréant, et la menace d’Allah se réalisera sur lui ainsi que le supplice. Quant à son verdict, d’après la communauté, c’est la mort. Et quiconque doute de sa mécréance ou de son châtiment est mécréant. »


    L’Imam ‘Abdallah Ibn Ahmad Ibn Hanbal a dit: « J’ai questionné mon père à propos d’un homme (en colère) qui dit à un autre: "O fils de ci et ça, toi et Celui qui t’a créé!". Il a dit: "Cette personne a apostasié de l’islam". J’ai demandé: "Faut-il lui trancher la tête ?". Il a répondu: "Oui, il faut lui trancher la tête » (Massa’ il al Imam Ahmad p 431).
    Le Shaykh al Islam a dit dans le même sujet: « Et il y a beaucoup [de choses dites] sur le fait de tuer l’insulteur sans l’accord préalable de l’Imam, et ceci est [en règle général] un droit réservé à l’Imam (le dirigeant), cependant l’Imam doit gracier celui qui a appliqué une sentence obligatoire sans son consentement préalable » (Saram Al-Masloul/268).


    Conclusion :


    Je conseille tous les musulmans à faire très attention à cette mécréance subtile et cachée qu’est Al Istihza. Évitez les blagues inutiles, si vous entendez de tels propos écartez-vous, éloignez-vous, comme si vous fuyez de la peste ! Si vous entendez des propos insultant ou moquant contre Allah et sa religion ou ses messagers, alors changer de chaîne si c’est la télé, et enlever le DVD, si c’est un film ! Si vous entendez cela dans une assemblée, conseillez le bien, interdisez le mal et levez vous et partez ! Si c’est un mécréant de mécréance originelle, qui insulte expliquez lui gentiment mais fermement ! Si c’est un individu d’origine musulmane, soyez dur et Expliquez lui que c’est une apostasie.
    Si c’est une provocation répétitive de la part d’une institution ou d’une autorité, si vous pouvez répondre, faites-le ! Autrement patientez, et invoquez Allah de les guider ou de les punir, c’est Allah qui choisira !


    Essayer toujours de distinguer entre l’insulte ou la moquerie spontanée et irréfléchie, avec celle qui est préméditée calculé, qui n’est qu’un piège pour vous nuire, alors dans ce cas, pesez tout cela dans la balance des inconvénients et des avantages ! C’est à chacun d’évaluer selon la situation dans laquelle il est : Prisonnier, étranger en terre hostile, au sein d’une famille mécréante, etc..
    Dans tous les cas de figure, celui qui ne condamnent pas cela avec son cœur, ne peut être musulman ! Et il faut toujours condamner cela de manière orale, même si c’est fait de manière douce et vigilante, de façon à éviter tous désagréments que le conseilleur ne pourrait supporter. Et tout ceci est subjectif et relatif à la capacité de chacun et Allah connait les cœurs et ce qu’ils dissimulent !
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Al Istihza (La moquerie envers la religion)

    le Mar 23 Déc - 0:50
    Le jugement de la moquerie envers la religion et de la méprise de ses choses sacrées




    Le jugement de la moquerie envers
    la religion et de la méprise
    de ses choses sacrées


    بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ


    Louange à Allah, que la bénédiction et la paix d’Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille, ses compagnons et quiconque suit sa guidée.

    Après l’amour d’Allah Le Très-Haut et de Son messager, il est nécessaire d’aimer les élus d’Allah et de considérer les ennemis d’Allah comme des adversaires à part entière.


    Se moquer de la religion est considéré comme une apostasie et un renoncement total à l’Islam. Allah Soubhanou wa Ta‘ala dit :

    وَلَئِنْ سَأَلْتَهُمْ لَيَقُولُنَّ إِنَّمَا كُنَّا نَخُوضُ وَنَلْعَبُقُلْ أَبِاللَّهِ وَآيَاتِه ِِ وَرَسُولِه ِِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ
    لاَ تَعْتَذِرُوا قَدْ كَفَرْتُمْ بَعْدَ إِيمَانِكُمْ   إِنْ نَعْفُ عَنْ طَائِفَة ٍ مِنْكُمْ نُعَذِّبْ طَائِفَة ً بِأَنَّهُمْ كَانُوا مُجْرِمِينَ

    « Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement: ‹Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer. Dis: Est-ce d'Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez? Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des votre, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels » Sourate 9 verset 65-66.

    Ce verset montre clairement que la moquerie vis-à-vis d’Allah Soubhanou wa Ta‘ala, de Ses versets ou de Son Messager est une mécréance. Celui qui se moque d’une de ces choses se moque en réalité de leur ensemble. Ce verset fut révélé suite à la moquerie des hypocrites envers le Prophète Salla Allahu ‘alayhi wa salam et ses compagnons.
    Donc, la moquerie envers une de ces choses implique d’office le reste. Ainsi, ceux qui font peu de cas de l’Unicité d’Allah Soubhanou wa Ta‘ala et donnent une grande valeur au divers actes d’impiété, lorsqu’on  les appelle à reconnaître l’Unicité d’Allah Soubhanou wa Ta‘ala et à renier l’association à Allah, ils méprisent cela.

    A ce propos, Allah Soubhanou wa Ta‘ala dit :


    وَإِذَا رأَوْكَ إِنْ يَتَّخِذُونَكَ إِلاَّ هُزُواً أَهَذَا الَّذِي بَعَثَ اللَّهُ رَسُولا
    إِنْ كَادَ لَيُضِلُّنَا عَنْ آلِهَتِنَا لَوْلاَ أَنْ صَبَرْنَا عَلَيْهَا   وَسَوْفَ يَعْلَمُونَ حِينَ يَرَوْنَ الْعَذَابَ مَنْ أَضَلُّ سَبِيلا

    « Et quand ils te voient, ils ne te prennent qu'en raillerie: Est-ce là celui qu'Allah a envoyé comme Messager? Peu s'en est fallu qu'il ne nous égare de nos divinités, si ce n'était notre attachement patient à elles!. Cependant, ils sauront quand ils verront le châtiment, qui est le plus égaré en son chemin ». Sourate 25 verset 41-42.

    Donc, ils se sont moqués du Prophète Salla Allahu ‘alayhi wa salam quand il leur a interdit de donner des associés à Allah. Les associateurs ont toujours reproché aux Prophètes de les avoir appelés à l’Unicité et les ont traités de faibles d’esprits, d’égarés et de fous tellement ils tiennent à l’association à Allah Soubhanou wa Ta’ala. De la même façon, nous trouvons [de nos jours] leurs semblables qui se moquent de celui qui appelle à l’Unicité, à cause de leur attachement à l’association.
    Allah Soubhanou wa Ta‘ala dit :

    وَمِنَ النَّاسِ مَنْ يَتَّخِذُ مِنْ دُونِ اللَّهِ أَندَادا ً يُحِبُّونَهُمْ كَحُبِّ اللَّهِ

    « Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d´Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. » Sourate 2 verset 165.


    Ainsi, celui qui aime une créature autant qu’Allah Soubhanou wa Ta‘ala est un associateur. Il faut différencier ici l’amour en Allah Soubhanou wa Ta‘ala et l’amour avec Allah Soubhanou wa Ta‘ala. Car les associateurs se moquent de ce qui a trait à l’Unicité d’Allah et à Son adoration et vénèrent ceux qu’ils ont mis à l’égal d’Allah Soubhanou wa Ta‘ala.

    L’un d’eux est capable de prêter un faux serment [sur Allah] tandis qu’il n’oserait jurer au nom de son maître ou de son savant alors qu’il ment.

    En réalité, ceci n’est dû qu’au fait qu’ils prennent Allah Soubhanou wa ta‘ala, Ses versets et Son Envoyé Salla Allahu ‘alayhi wa salam à la légère et qu’ils donnent à l’association une grande valeur.

    La moquerie vis-à-vis de la religion est de deux sortes :

    La première : la moquerie directe [al-isthzâ’ al-Sarîh] comme celle à propos de laquelle le verset cité ci-dessus fut révélé. Il s’agit de leur parole : «  Nous n’avons jamais vu de gens plus mangeurs, plus menteurs et plus lâches lors du combat que nos lecteurs du Qur’an… » Ou tout autre propos dans ce genre tel la parole de certains : « votre religion est archaïque » ou encore, lorsque certains voient ceux qui ordonnent le bien et interdisent le mal, ils disent en se moquant : « Vous êtes visités par les gens de la religion ! » et autres paroles que l’on ne peut dénombrer qu’avec difficulté et qui sont pires que la parole de ceux à propos desquels le verset a été révélé.

    La deuxième : la moquerie indirecte [al-Istihzâ’ ghayr al-Sarîh]. Celle-ci est vaste et sans limite comme le fait de cligner de l’œil ou de tirer la langue, de faire la moue ou de faire un signe de la main lors de la lecture du Qur’an ou de la Sunna du Prophète Salla Allahu ‘alayhi wa salam ou lorsqu’on approuve le bien et prohibe le mal. [1]

    Il s’agit également de dire que l’Islam n’est plus valable au vingt et unième siècle mais l’était plutôt au Moyen-âge et que c’est une décadence et un retour au passé. Cela consiste aussi à dire que l’Islam comporte de la cruauté et de la barbarie dans son code pénal, qu’il est injuste envers la femme en autorisant le divorce et la polygamie, et que les lois instituées [par les hommes] sont acceptable.

    Quant à celui qui appelle à l’Unicité d’Allah Soubhanou wa ta‘ala en dénonçant la mécréance, ils disent que c’est un extrémiste, qu’il veut diviser l’Unité des Musulmans ou encore qu’il est un takfiri ou un khariji. Et d’autres paroles semblables qui sont toutes une insulte à la religion et ses adeptes, et une moquerie de la foi authentique. Et il n’y a de puissance et de force que par Allah.


    [1] Majmû’at al-Tawhîd al-Najdiyya, p. 409.
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Al Istihza (La moquerie envers la religion)

    le Mar 23 Déc - 1:07
    Se moquer de la religion


    Shaykh Sâlih Al-Fawzân



    Louange à Allah, Seigneur de l’univers, et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre prophète Muhammad ainsi que sur tous ses compagnons. Allah dit : « Aujourd’hui, J'ai complété pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée pour vous l’Islam comme religion » (Al-Mâ’idah :3), et Il dit : « Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam » (Âl-‘Imrân : 19) , et Il dit : « Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants » (Âl-‘Imrân : 85), et Il dit : « Désirent-ils une autre religion que celle d’Allah, alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur terre, et que c’est vers Lui qu’ils seront ramenés » (Âl-‘Imrân : 83).

    Ainsi, la religion agréée auprès d’Allah est l’islam avec laquelle il a envoyé son prophète Muhammad (salallahu ‘alayhi wasalam), une religion pour tous les hommes, pour toutes les époques jusqu’au Jour du Jugement Dernier. Les religions d’avant l’islam ont également été apportées par des prophète et elles viennent d’Allah.


    Mais l’Islam est venu abroger toutes ces religions, ainsi il est obligatoire à toute personne sur terre de l’adopter et d’y entrer, car c’est la religion de vérité qui est venue abroger toutes les autres religions. Et celui qui reste sur une ancienne religion ne croit pas en Allah et Ses messagers, et n’a en fait aucune religion, car celle-ci a été abrogée. Il n’est pas permis de rester sur une religion abrogée, car elle n’est plus une obéissance à Allah, elle l’était jusqu’à ce qu’elle soit abrogée, ainsi il n’est plus permis de la pratiquer et il faut adopter la religion qui l’a abrogée, c'est-à-dire l’islam. Juifs, chrétiens et tous les autres mécréants doivent adopter l’islam à propos de laquelle le prophète Muhammad (salallahu ‘alayhi wasalam) a dit à Jibril lorsqu’il l’a interrogé sur le sens de l’islam : « Que tu témoignes qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah, que tu accomplisses la prière, que tu donnes la zakat, que tu jeûnes le mois de Ramadan et que tu accomplisses le pèlerinage à la Maison Sacrée d’Allah si tu le peux » (Muslim).


    Ces cinq choses : les deux attestations, la prière, la zakat, le jeûne et le pèlerinage sont les piliers sur lesquels repose l’islam, le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) dit : « L’islam est bâti sur cinq choses : témoigner qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah, accomplir la prière, donner la zakat, jeûner le mois de Ramadan et accomplir le pèlerinage à la Maison Sacrée d’Allah » (Al-Bukhârî).

    Et il y a d’autres obligations et actes d’obéissance qui viennent compléter ces cinq piliers. Mais la base et l’élément central de l’islam sont ces cinq piliers, les autres obligations et actes surérogatoires ne viennent que compléter et parfaire cette religion qui n’est que bien et bienfait, car Allah l’a nommée ainsi : « Aujourd’hui, J'ai complété pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. ».

    Allah a attesté qu’il s’agissait d’une religion complète, c'est-à-dire qu’elle n’a aucun manque ou défaut et qu’elle suffit aux besoins de tous les serviteurs dans leur vie d’ici-bas et leur vie future, car elle contient ce qui est bon pour eux, ce qui leur apporte le salut et le succès auprès d’Allah. Cette religion protège celui qui s’y accroche en lui accordant le succès dans ce monde et dans l’autre. Quant à celui qui s’en détourne et n’adopte pas l’islam, il fait partie des mécréants, de ceux qui resteront éternellement dans le feu.

    Et quant à celui qui adopte l’islam mais en délaisse une partie, sa religion est manquante en fonction de ce qu’il a délaissé, il se peut même qu’il n’ait plus de religion si ce qu’il a délaissé est en contradiction avec les bases de la religion. Par exemple, celui qui ne prie pas n’a pas de religion, car il a délaissé un pilier de l’islam, de même pour celui qui associe à Allah, car le polythéisme est en contradiction avec l’islam. De même encore pour celui qui commet un acte annulatif de l’islam ou (un acte) d’apostasie, il sort de la religion et devient mécréant apostat, même s’il prie, jeûne, accomplit le pèlerinage, ceci tant qu’il ne s’est pas repenti de l’acte qu’il a commis. L’acte annulatif fait sortir cette personne de l’islam, et tout ce qu’elle peut accomplir est fait en dehors de la religion et de la guidée.

    Cela est donc très grave, car cette personne peut accomplir des actes d’obéissance en pensant être dans la religion alors qu’elle n’y est plus, en raison de cet acte annulatif de l’islam qu’elle a commis et dont elle ne s’est pas repentie.


    Et le fait de se moquer de la religion fait partie de ces actes annulatifs de l’islam. L’homme peut prier, jeûner, accomplir des actes d’obéissance, mais s‘il se moque de la religion ne serait-ce qu’une fois, par une parole, alors il sort de la religion et devient apostat, et il doit se repentir auprès d’Allah et rentrer de nouveau dans la religion. Et s’il continue et ne se repent pas, il ne sera plus sur cette religion et la preuve est la Parole d’Allah : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru » (At-Tawbah : 65-66).

    Il s’agissait d’un groupe de croyants qui se moquaient du messager d’Allah, des compagnons et de la religion, on a alors révélé au prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) de les informer qu’ils avaient renié l’islam en raison de ce qu’ils avaient dit. Ils sont alors venus s’excuser auprès du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) en disant qu’il ne faisaient cela que pour plaisanter, pas pour se moquer de la religion, mais uniquement pour passer le temps, et Allah dit : « Et si tu les interrogeais, ils diraient : “ Nous ne faisions que bavarder et jouer.” Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru » (At-Tawbah : 65-66).

    Il sont venus s’excuser auprès du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) en disant : « ô messager d’Allah, nous n’avons dit cela que pour plaisanter et passer le temps, nous ne voulions pas nous moquer de la religion ». Mais le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’a pas accepté leurs excuses et il leur répondait comme Allah le lui a ordonné : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ». Le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ne disait rien de plus et ne s’est pas retourné vers celui qui est venu s’excuser, il ne faisait que lire ce verset car Allah le lui a ordonné : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ».

    Cela est très grave, et certaines personnes, surtout parmi les ignorants, pour plaisanter, en arrivent à se moquer de la religion et des religieux en les prenant en raillerie, en les rabaissant, ou en disant que cette religion est dure ou sévère, ou d’autres choses encore. Celui qui dit cela ou des choses semblables est un apostat même s’il prie nuit et jour et jeûne indéfiniment.


    S’il se moque ou rabaisse la religion, il devient mécréant apostat s’il ne se repent pas sincèrement, et il vit sur une religion autre que l’islam, de même s’il se moque d’un des Noms d’Allah, de la prière, de la zakat, du jeûne, du pèlerinage, de la sunna du messager comme le siwak, le fait de laisser pousser la barbe et de tailler les moustaches, ainsi que de tous les actes d’obéissance, même s’ils ne sont que recommandés et pas obligatoires. Celui qui s’en moque est mécréant, car il se moque de la religion d’Allah. Et Allah a rappelé que ce sont les hypocrites qui se moquent de la religion, lorsqu’Il dit : « Et lorsqu’ils vont voir leurs diables », c'est-à-dire lorsque les hypocrites qui prétendent être musulmans vont voir les mécréants, les juifs et d’autres : « Ils disent : nous sommes avec vous, nous ne faisons que nous moquer » (Al-Baqarah : 14) Nous n’avons pas vraiment embrasser l’islam, nous ne faisons cela que pour nous moquer, nous sommes avec vous les mécréants, sur votre religion. Nous ne sommes pas sincères, nous voulons seulement tromper Muhammad et ses compagnons, et Allah dit : « C’est Allah qui Se moque d’eux et qui prolongera sans fin l’égarement qui les aveugle » (Al-Baqarah : 15), voilà leur châtiment. « C’est Allah qui Se moque d’eux », c'est-à-dire qu’Il les récompense pour leur moquerie, Il les méprise et les châtie, et au Jour de la Résurrection lorsqu’ils espèreront être sauvés pour ce qu’ils donnaient avec les musulmans, on leur enlèvera ce salut, comme Allah dit : « Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient : “Attendez-nous, afin que nous prenions un peu de votre lumière” » (Al-Hadîd :13), lorsque les croyants seront dans la lumière « Leur lumière courra devant eux et à leur droite » (At-Tahrîm : 8).


    Les croyants seront dans la lumière et les mécréants dans les ténèbres car ils n’ont aucune foi, ils ne verront pas ce qu’il y a sous leurs pieds. Quant aux mécréants, on leur donnera au départ un peu de lumière pour se moquer d’eux, ils en seront heureux, puis on la leur enlèvera et ils marcheront dans les ténèbres. C’est à ce moment là qu’ils demanderont l’aide des croyants « “Attendez-nous, afin que nous prenions un peu de votre lumière” ». Attendez-nous afin que nous vous rejoignions et que nous nous éclairions de votre lumière, « On leur dira : “Revenez en arrière, et cherchez de la lumière”. C’est alors qu’on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l’intérieur est une miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l’Enfer] » (Al-Hadîd :13).

    Voilà comment Allah juge entre la création au Jour de la Résurrection, Il sépare les croyants des hypocrites, les croyants sont dans la lumière et le paradis, et les mécréants et les hypocrites sont dans les ténèbres et l’enfer. Les hypocrites appelleront les croyants et « (ils) leur diront : “N’étions-nous pas avec vous ? ” », c’est à dire sur terre, ne faisions nous pas la prière, le jeûne et le pèlerinage avec vous ? Les croyants leur répondront : « “Si, mais vous vous êtes égarés, vous avez retardé (votre repentir), vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu’à ce que vienne l’ordre d’Allah. Et le séducteur [Le diable]: vous a trompés au sujet d’Allah. ». « Le jour où on n’acceptera de compensation, ni de vous ni de ceux qui ont mécru », personne ne pourra racheter son âme par de l’argent, vous et les mécréants êtes égaux, « Votre destination finale est le Feu, il est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination ! » (Al-Hadîd :13-15).


    C’est quelque chose de très grave, c’est pourquoi le musulman doit respecter l’islam, lui donner de l’importance, se conformer aux obligations religieuses et ne pas se moquer, d’aucune façon, de la religion même si c’est d’un acte simplement recommandé. Au contraire, il doit lui donner toute son importance : « Et donner de l’importance à la religion d’Allah fait partie de la piété des cœurs » (Al-Hajj : 32), et Il dit : « Voilà [ce qui doit être observé] et quiconque prend en haute considération les limites sacrées d’Allah cela lui sera meilleur auprès de Son Seigneur » (Al-Hajj : 30-32). Il est donc obligatoire de tenir en haute considération la religion, les commandements religieux, les interdits, et il faut les respecter. De même, il faut donner de l’importance aux croyants, ainsi il n’est pas permis à un musulman de se moquer de ses frères, car ce sont les mécréants qui se moquent des croyants et au Jour de la Résurrection, la situation sera inversée : « Les criminels se moquaient des croyants » sur terre, « lorsqu’ils passaient à côté d’eux, ils se faisaient des signes » entre eux afin de se moquer des musulmans et de les rabaisser, et « lorsqu’ils (les mécréants)  revenaient chez eux, ils revenaient joyeux », ils disaient : nous nous sommes moqués des musulmans, nous leur avons fait du mal, et ils s’en vantaient. « Et lorsqu’ils les voyaient », lorsque les mécréants et les criminels voyaient les musulmans, « ils disaient : “Ils sont vraiment égarés !” », ils disaient que les musulmans étaient dans l’erreur dans leur religion. Eux pensaient qu’ils devaient rester avec les gens et ne pas être durs avec eux, car ils considèrent la religion comme étant trop dure. Ils pensaient qu’il fallaient vivre avec les gens et leur pardonner même s’ils vivent dans la mécréance et commettent de grands péchés, c’est pour cela qu’ils ont dit que les musulmans étaient égarés et dans l’erreur.


    Allah dit : « Mais on ne les a pas envoyés pour être leurs gardiens », Allah n’a pas fait des mécréants des gardiens chargés de surveiller les croyants ou de les diriger. Puis Il dit : « Aujourd’hui, ce sont les croyants qui se moqueront des mécréants », au Jour de la Résurrection, les mécréants seront châtiés et déchus et les croyants seront comblés de bienfaits et seront au paradis duquel ils domineront et regarderont les mécréants châtiés dans le feu, ils se moqueront d’eux en récompense de ce qu’il faisaient et ainsi ils se vengeront d’eux. « Aujourd’hui, ce sont les croyants qui se moqueront des mécréants » de la même façon que les mécréants riaient des musulmans sur terre, les musulmans riront lorsque les mécréants seront en enfer. « Sur les divans, ils regarderont », ils se pencheront des plus hauts degrés du paradis, sur des divans resplendissants, et regarderont les mécréants et leurs ennemis qui leur ont fait du mal sur terre être châtiés et ils riront d’eux. « Les mécréants ont-ils été récompensés pour ce qu’ils faisaient ? » (Al-Mutaffifûn : 36), oui ils ont été récompensés. Cela montre qu’il n’est permis de se moquer ni du messager, ni de la religion, ni du Coran, ni des hadiths du prophète. De même qu’il n’est pas permis de se moquer des musulmans en général et en particulier, il faut respecter la religion et les religieux, il faut avoir de la considération envers eux et les honorer car ils sont des adorateurs pieux d’Allah, ils ont un haut rang auprès d’Allah et Allah les a honorés en leur accordant l’islam. Ainsi, il n’est pas permis de les mépriser, de les rabaisser ou de se moquer d’eux, car cela se retourne contre celui qui le fait, il sera humilié dans ce monde et dans l’autre. Quant à celui dont on se moque, cela ne lui nuira aucunement, tant qu’il est sur la vérité et la religion, et cela ne fera que se retourner contre celui qui se moque.


    En résumé, le fait de se moquer de la religion d’Allah, de la rabaisser dans son ensemble ou en partie, est considéré comme une apostasie. De même si l’on rabaisse les croyants, les musulmans, les savants, les gens de bien, tout cela est très grave. Ainsi, le musulman doit préserver sa langue (de telles paroles) et il doit respecter sa religion, les savants, les religieux et tout musulman, il doit les respecter et les aimer pour Allah. A fortiori, il doit respecter l’essence de la religion, ses commandements, les sunnas, les obligations, il doit leur donner de l’importance, ne pas s’en moquer et ne rien rabaisser dans la religion d’Allah. S’il le fait, il doit se repentir auprès d’Allah et se sauver de ce danger avant qu’il ne manque l’occasion, que la porte du repentir se ferme devant lui et qu’il soit parmi les perdants. La situation est donc très grave, nous demandons à Allah de nous en préserver et qu’Il nous mette, ainsi que vous, parmi ceux qui maîtrisent leur langue et lui interdisent de dire ce qui n’est pas permis. Car la parole est quelque chose de très grave, l’homme peut prononcer une parole sans y prêter attention, et celle-ci aura un effet, bon si la parole était bonne, mauvais si elle était mauvaise, Allah dit : « Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire » (Qâf : 18). La parole est comptée dans les actions de l’homme, elle augmente son degré auprès d’Allah si c’est une bonne parole : « vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action » (Fâtir : 10), et si c’est une parole mauvaise, son mal revient sur celui qui la prononce, comme il est rapporté dans le hadith : « Les gens sont-ils traînés dans le feu sur leur visage pour autre chose que ce que disent leur langue ? » (Ahmad).


    L’homme peut prononcer une parole qui sera la cause de sa perte éternelle, comme l’a montré le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « L’homme peut prononcer, sans lui donner d’importance, une parole qui va entraîner la colère d’Allah et qui va l’éloigner de Lui d’une distance plus grande que celle qui sépare l’Orient de l’Occident. ». Une seule parole qui va provoquer la colère d’Allah, alors que l’homme ne lui accorde pas d’importance et considère que ce n’est pas grave, cette seule parole va le jeter dans le feu et l’éloigner d’Allah d’une distance plus grande que celle qui sépare l’Orient de l’Occident. Qu’en est-il alors de celui qui multiplie ces paroles. Cela est très grave, Allah dit : « Quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n’aviez aucun connaissance; et vous pensiez que cela était insignifiant alors qu’auprès d’Allah cela est énorme » (Nûr : 15). Il faut que nous préservions nos langues et ne disions que le bien, comme dit le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Que celui qui croit en Allah et au Jour dernier dise du bien ou qu’il se taise » (Al-Bukhârî), et il est meilleur de se taire que de dire des paroles vaines. Si l’homme se tait il se préserve, mais s’il prononce de vaines paroles il court à sa perte. Ainsi on peut soit dire du bien et s’élever (en degré auprès d’Allah), soit dire du mal et courir à sa perte, soit se taire et n’obtenir rien de cela.

    Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde ce en quoi il y a le bien, la rectitude, la constance et la fermeté sur cette religion, et qu’Il préserve nos langues de la vulgarité, des obscénités et des paroles qui se retournent contre celui qui les prononce.

    Et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

    Source : Al-Istihzâ’ bi-d-Dîn
    Traduit et publié par les Salafis de l’Est
    Contenu sponsorisé

    default Re: Al Istihza (La moquerie envers la religion)

    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum