Meilleurs posteurs
Halim (1123)
1123 Messages - 31%
Hanna (483)
483 Messages - 13%
Citizenkan (451)
451 Messages - 12%
Admin (339)
339 Messages - 9%
Abou Bilal (286)
286 Messages - 8%
233 Messages - 6%
Petero (221)
221 Messages - 6%
Stitten32 (190)
190 Messages - 5%
Oumzeineb (183)
183 Messages - 5%
Safwan (168)
168 Messages - 5%
Sondage
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Partagez
    Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
    avatar
    Invité
    Invité

    default Pas de droit à la mécréance dans le Coran

    le Lun 2 Fév - 16:44
    Souleymane abou Hammad Al Haity  غفر الله لهa dit dans "L’Islam ou l’Intégrisme ?" page 237 à 244 :

    "Point important à clarifier : Plusieurs musulmans – Allah les jugera selon leurs intentions – ont voulu se baser sur certains versets du Qor’an pour essayer de défendre la liberté individuelle. Comme le verset : (فمن شاء فليؤمن و من شاء فليكفر ) selon le sens : { Quiconque le veut, qu’il croit et quiconque le veut qu’il mécroit } [Al-Kahf : 18 :29]. Ils utilisent ce verset pour dire que chacun est libre de croire à ce qu’il veut et que personne ne peut forcer un autre à pratiquer l’Islam. Mais ils oublient de citer ce qui vient avant et après ce passage. Le verset en entier dit :

    (وَقُلِ الْحَقُّ مِن رَّبِّكُمْ ۖ فَمَن شَاءَ فَلْيُؤْمِن وَمَن شَاءَ فَلْيَكْفُرْ ۚ إِنَّا أَعْتَدْنَا لِلظَّالِمِينَ نَارًا أَحَاطَ بِهِمْ سُرَادِقُهَا ۚ وَإِن يَسْتَغِيثُوا يُغَاثُوا بِمَاءٍ كَالْمُهْلِ يَشْوِي الْوُجُوهَ ۚ بِئْسَ الشَّرَابُ وَسَاءَتْ مُرْتَفَقًا)
    selon le sens: (Et dit : «La vérité vient de votre Seigneur». Quiconque le veut, qu’il croit et quiconque le veut qu’il mécroit ». Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent. Et s’ils implorent à boire on les abreuvera d’une eau comme du métal fondu brûlant les visages ! Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure !) [Al-Kahf : 18 :29]

    Il y a une grande différence lorsque l’on mentionne le verset dans son contexte ! Allah affirme premièrement que la vérité vient de Lui, puis que celui qui ne croit pas sera en Enfer. Tandis que celui qui croit et fait les bonnes œuvres sera dans le Paradis, les délices et parmi les plus belles femmes et tout ce que l’âme d’un croyant ou d’une croyante désire. Ils se basent également sur un autre verset pour dire qu’on ne peut forcer personne à pratiquer l’Islam. Le verset dit : (لا إكراه في الدين), son sens :{ Nulle contrainte en religion } [Al-Baqarah : 2, 256].
    Ces ignorants se basent sur ce verset pour dire que chaque musulman est libre de faire ou de ne pas faire quelque chose que l’Islam interdit où ordonne. Mais s’ils avaient un minimum de raison, ils n’auraient jamais cherché de preuves dans le Qor’an pour ne pas appliquer le Qor’an !

    Le Sheikh Fadl Ilaahi a dit : (Ce verset ne signifie pas que chacun est libre de faire ce qu’il veut et de laisser ce qu’il ne veut pas et que personne n’est obligé de faire le bien qu’il ne fait pas ou d’éviter le mal qu’il fait. Le verset signifie plutôt – et Allah connaît mieux la vérité – comme l’a dit Ibn Kathiir : (Ne forcez personne à entrer dans l’Islam.) Et même cela ne s’applique pas à tous les non-musulmans, en fait beaucoup de savants de Tafsiir ont penché vers l’opinion que cela est spécifiquement pour les gens du Livre et leurs semblables.

    En ce qui concerne les adorateurs d’idoles parmi les idolâtres arabes et leurs semblables, on n’accepte d’eux rien d’autre que l’Islam ou le combat.

    Et l’Imam Ibn Jariir At-Tabari dit, après avoir rapporté les différentes citations au sujet de ce verset : (La plus correcte parmi ces citations est celle qui dit que : ce verset est descendu au sujet de gens spécifiques. Puis il dit – Allah veut dire par ce verset : (Nulle contrainte en religion) : (pour) les gens du Livre, les Majous et tous ceux au sujet de qui nous est venue la permission de les laisser sur leur religion qui est contraire à la religion de la vérité et nous devons prendre d’eux la Jizyah (dans la marge:  La Jizyah est une somme d’argent que les mécréants qui refusent l’Islam et qui veulent rester sur leurs fausses croyances, tout en habitant dans le pays des musulmans, doivent payer aux musulmans. Le but de la Jizyah est d’humilier et de punir les mécréants pour les inciter à accepter l’Islam. Ce n’est pas une taxe d’exemption de services militaires, comme le disent certains complexés qui mentent au sujet de la religion d’Allah pour plaire aux mécréants !)

    Puis il dit pour expliquer la raison pour laquelle il a défendu cette opinion : (Tous les musulmans ont rapporté de leur Prophète - صلى الله عليه وسلم -, qu’il avait contraint des gens à l’Islam et qu’il refusa d’accepter autre chose d’eux que l’Islam et il décréta de les tuer s’ils refusaient, comme les adorateurs d’idoles parmi les idolâtres arabes, ainsi que l’apostat qui quitte la religion de vérité pour la mécréance et leurs semblables.) Et nous pourrions demander à ceux qui se basent sur ce faux argument : Êtes-vous Juifs ou Chrétiens pour qu’on accepte de vous la Jizyah et pour qu’on ne vous ordonne pas de faire le bien que vous ne faites pas et qu’on ne vous interdise pas de faire le mal que vous faites ?) Fadl Ilaahi, Shoubouhaat Hawl al-Amr bil-ma’rouf wan-nahi ‘an almoukar, p.8-9.
    On demanda au Sheikh Bin Baaz la question suivante : Question : Certains de mes amis disent : ceux qui n’entrent pas dans l’Islam sont libres et on ne les contraint pas à l’Islam et ils utilisent comme preuve le verset qui dit : (أفأنت تكره الناس حتى يكونوا مؤمنين) (Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?) [Younous : 10 :99] Et le verset : (لا إكراه في الدين) (Nulle contrainte en religion) [Al-Baqarah : 2 :256] Quelle est votre opinion à ce sujet ? Réponse : Ces deux versets, ainsi que les autres versets qui ont le même sens, les savants ont mentionné qu’ils concernent ceux de qui on prend la Jizyah, comme les Juifs, les Chrétiens et les Majous. Ils ne sont pas contraints, plutôt on leur donne le choix entre l’Islam ou la Jizyah. D’autres parmi les savants ont dit : ce verset était au début de l’Islam, puis il a été abrogé par l’ordre d’Allah de combattre et de faire le Jihad.

    Donc celui qui refuse d’entrer dans l’Islam, il est obligatoire de le combattre si cela est possible, jusqu’à ce qu’il entre dans l’Islam ou qu’il verse la Jizyah, s’il fait partie de ceux de qui ont accepté la Jizyah et il est obligatoire d’obliger les mécréants d’accepter l’Islam, s’ils ne sont pas de ceux de qui ont accepté la Jizyah. Car leur bonheur et leur salut ici-bas et dans l’au-delà est dans l’Islam. C’est pourquoi obliger l’être humain à accepter la vérité qui contient la guidée et le bonheur est mieux pour lui que la fausseté. De la même façon qu’on oblige un homme à respecter le droit d’un autre homme, en l’emprisonnant ou en le frappant. Donc, obliger les mécréants à unifier Allah et d’entrer dans l’Islam est plus important et plus obligatoire […] excepté s’ils sont des gens du Livre comme les Juifs, les Chrétiens et les Majous.

    La Chari’ah nous a commandé de leur donner le choix : soit ils acceptent l’Islam ou soit ils versent la Jizyah par leurs propres mains après s’être humiliés. Certains savants sont d’accord que les autres mécréants aussi doivent avoir le choix entre l’Islam et la Jizyah. Mais l’opinion la plus valable est que les autres mécréants n’ont pas le choix et que seulement les trois groupes mentionnés ont ce choix. Car le Prophète a combattu les mécréants dans la péninsule arabe et il n’a rien accepté d’eux, autre que l’Islam. Allah dit (selon le sens): (Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux) [AtTawbah : 9 :5] Et Il n’a pas dit : (Ou versent la Jizyah).

    Les Juifs, les Chrétiens et les Majous sont appelés à accepter l’Islam, s’ils refusent, la Jizyah et s’ils refusent de payer la jizyah, il est obligatoire pour les musulmans de les combattre s’ils sont capables. Allah dit (selon le sens): (Combattez ceux qui ne croient ni en Allah, ni au Jour Dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la Jizyah par leurs propres mains, après s’être humiliés.) [At-Tawbah : 9 :29]
    Et il est établi que le Prophète a pris la Jizyah des Majous et il n’est pas rapporté, ni du Prophète ni des compagnons qu’ils ont pris la Jizyah d’autres que des trois groupes mentionnés. Et la base de cela est ce qu’Allah dit : (و قاتلوهم حتى لا تكون فتنة و يكون الدين آله الله) (Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus de Chirk, et que la religion soit entièrement à Allah) [Al-Anfaal : 8 :39]

    Et Il dit aussi (selon le sens): (Après que les quatre mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez, capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toutes les embuscades. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux) [At-Tawbah : 9 :5]

    Et ces versets sont appelés les versets de l’épée, et ils sont venus abroger les versets qui interdisent la contrainte à entrer dans l’Islam. De plus, l’Islam a prescrit pour les crimes; comme la fornication, l’adultère, l’homosexualité, des châtiments très sévères. Alors que pour les mécréants, ces crimes sont licites et ils font même de la propagande pour les rendre normaux et les faire accepter par la société ! Par exemple, Allah a prescrit pour le crime de la fornication cent (100) coups de fouet et l’exile pendant un an (Sahih Mouslim). L’adultère de personnes mariées mérite cent (100) coups de fouets et la lapidation à mort. Celui qui épouse la femme de son père, sa peine est qu’on lui frappe le cou d’un coup d’épée et qu’on prenne ses biens (Voir Sahih Ibn Majah : (2/90) no. 2112).

    Les homosexuels qu’on trouve en train de faire la sodomie, leur peine est qu’on coupe la tête de celui qui le fait et de celui qui le subit,
    comme le Prophète - صلى الله عليه وسلم - l’a ordonné (Sahih Ibn Majah : (2/83) no. 2075). Le Prophète - صلى الله عليه وسلم - dit : (من وجدتموه يعمل عمل قوم لوط فاقتلوا الفاعل والمفعول به) « Quiconque vous trouverez en train de faire l’acte du peuple de Lot, tuez celui qui le fait et celui qui le subit. »
    Celui qui quitte l’Islam, sa peine est qu’on lui coupe le cou, le Prophète a dit : (من بدل دينه فاقتلوه) « Quiconque change sa religion tuez-le »…"


    Dernière édition par 'Abd asSalam le Lun 6 Avr - 16:31, édité 2 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Pas de droit à la mécréance dans le Coran

    le Lun 2 Fév - 16:53
    Je rajoute, pour ce qui de la Parole d'Allah selon le sens: {Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie.” Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on les abreuvera d'une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure.} [Al Kahf: 29]
    Tafsir:
    Le cousin du Messager d'Allah; 'AbdAllah ibnou 'Abbes était un des sahabas les plus savants sur le Livre d'Allah. Le Prophète avait invoqué Allah pour qu'Il lui enseigne le Coran.
    'AbdAllah ibnou 'Abbes a dit (comme dans tafsir At Tabary): "Sa Parole: {Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie.}: Il dit: celui à qui Allah veut la foi (al imane) croira et celui à qui Allah veut la mécréance (al koufr) mécroira et c'est comme Sa Parole:
    وَمَا تَشَاءُونَ إِلا أَنْ يَشَاءَ اللَّهُ رَبُّ الْعَالَمِينَ
    {Et vous ne pouvez vouloir que si Allah veut}, et il n'y a pas en cela la permission d'Allah de la mécréance pour qui veut, et la foi pour qui veut. Mais c'est un avertissement et une menace." Fin de propos.

    L'imam Al Baghawi a dit: "ceci est un avertissement et une menace comme Sa Parole: { عملوا ما شئتم } {Ouvrez ce que vous voulez} [Foussilate: 40]." Je conseille aussi de lire le tafsir de Cheikh AsSa'adi, Ibnou Kathir ou Al Qourtoubi.
    C'est grave d'interpréter le Coran avec passion et sans avoir lu le tafssir des grands savants.
    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum