Meilleurs posteurs
Halim (1123)
1123 Messages - 31%
Hanna (483)
483 Messages - 13%
Citizenkan (451)
451 Messages - 12%
Admin (339)
339 Messages - 9%
Abou Bilal (286)
286 Messages - 8%
233 Messages - 6%
Petero (221)
221 Messages - 6%
Stitten32 (190)
190 Messages - 5%
Oumzeineb (183)
183 Messages - 5%
Safwan (168)
168 Messages - 5%
Sondage
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    anipassion.com
    Partagez
    Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
    avatar
    Invité
    Invité

    default Attentat manqué à paris

    le Mer 22 Avr - 15:23



    Attentat contre "une ou deux églises" déjoué à Paris, un homme arrêté


    Dernière modification : 22/04/2015
    Un homme soupçonné de préparer un attentat contre "une ou deux églises" a été arrêté dimanche à Paris en possession d'armes, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

    Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi 22 avril que les autorités françaises ont déjoué un attentat à Paris. La police a en effet arrêté dimanche un homme soupçonné d'avoir un projet "imminent" d'"attentat" contre "une ou deux églises", a annoncé le ministre de l'Intérieur. L'homme, un étudiant franco-algérien de 24 ans, selon RTL, est également soupçonné du meurtre d'une jeune femme de 32 ans dimanche à Villejuif, près de la capitale.

    Le suspect, placé dimanche en garde à vue dans le cadre d'une enquête dirigée par le parquet antiterroriste, était connu des services de renseignement pour ses "velléités de départ en Syrie" pour y rejoindre les rangs jihadistes, selon le ministre. Selon les informations du Monde, l'étudiant algérien faisait l'objet d'une suveillance policière, et aurait été placé en garde à vue au retour d'un bref séjour en Turquie en 2015, puis relâché.

    Il avait lui même appelé le SAMU dimanche pour une blessure au pied, alors qu'il se trouvait dans le 13e arrondissement de Paris. Il a en effet reçu une balle dans une jambe, et évoque alors, confusément, un règlement de comptes. Les enquêteurs n'excluent pas qu'il se soit blessé lui-même. Les secours ont ensuite prévenu la police comme le veut la procédure dans les cas de blessures par balle. En remontant les traces de sang, les policiers découvrent la voiture du blessé qui contient un véritable arsenal de guerre.

    Dans son véhicule et à son domicile, la police a découvert un "arsenal composé notamment de plusieurs armes de guerre, d'armes de poing, de munitions, de gilets pare-balle.

    "Une documentation fournie a également été découverte, établissant sans ambiguïté que l'individu projetait la commission imminente d'un attentat, vraisemblablement contre une ou deux églises", a ajouté le ministre lors d'une déclaration aux médias.

    Perquisitions et interpellations

    Plusieurs perquisitions et interpellations ont depuis été réalisées dans son entourage et sa famille, dont certains membres sont acquis à la cause de l'islam radical, selon des sources policières.

    Lundi, une ou deux perquisitions ont notamment eu lieu à Saint-Dizier (Haute-Marne), dans le quartier sensible du Vert-Bois, en lien avec cette affaire, selon une source policière. L'homme venait y passer des week-end en famille.

    Mercredi matin, les policiers de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) ont bouclé le quartier et arrêté une femme habillée d'une burqa, a constaté un correspondant de l'AFP. Selon des voisins, elle louait un petit pavillon, où elle résidait depuis six, sept mois avec deux enfants en bas âge, les volets toujours fermés. Les policiers ont ouvert la porte du garage à l'aide d'explosifs ou de coups de feu.

    Cette enquête antiterroriste, dirigée par le parquet de Paris, a été confiée à la brigade criminelle de la PJ parisienne et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

    Une jeunne femme tuée à Villejuif

    Durant leurs investigations, les enquêteurs font par ailleurs une découverte troublante : l'ADN de l'étudiant arrêté est aussi retrouvé dans la voiture d'Aurélie Châtelain, une femme de 32 ans, originaire du Nord, retrouvée morte dimanche matin à Villejuif.

    Or, c'est dans cette même ville du Val-de-Marne, en banlieue sud de Paris, qu'une ou deux églises étaient visées par le jeune homme, selon une source policière.

    Le corps d'Aurélie Châtelain, présentant trois impacts de balles, a été retrouvé dans sa voiture en flammes stationnée dans une rue peu passante. La jeune danseuse était arrivée samedi depuis sa ville de Caudry, près de Valenciennes, pour suivre un stage de pilates, une méthode douce de gymnastique.

    Son meurtre reste mystérieux, sans aucun témoin. Seule une riveraine a expliqué dimanche à l'AFP avoir entendu "comme un coup de pétard" "vers 08H00".

    Selon le Monde, les enquêteurs soupçonnent l’étudiant d’avoir tenté, pour une raison inconnue, de voler son véhicule. Une tentative de vol manquée à l’occasion de laquelle il se serait tiré une balle dans la jambe par inadvertance.

    Les investigations ont permis d'établir la présence de l'homme arrêté pour terrorisme à Villejuif, "puis son implication dans le meurtre" d'Aurélie Châtelain, a précisé Bernard Cazeneuve. "L'enquête déterminera les raisons du crime commis contre cette jeune femme", a estimé le ministre.

    En janvier, une série d'attentats jihadistes à Paris et en banlieue, contre l'hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo", une policière municipale et un supermarché casher, ont fait 17 morts. Les trois tueurs, les frères Saïd et Chérif Kouachi d'une part et Amédy Coulibaly d'autre part, ont trouvé la mort dans les assauts des forces de l'ordre.

    "Notre pays fait face à une menace terroriste sans équivalent dans le passé" , a rappelé, mercredi 22 avril, le Premier ministre Manuel Valls.

    france 24
    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum