Meilleurs posteurs
Halim (1123)
1123 Messages - 31%
Hanna (483)
483 Messages - 13%
Citizenkan (451)
451 Messages - 12%
Admin (339)
339 Messages - 9%
Abou Bilal (286)
286 Messages - 8%
233 Messages - 6%
Petero (221)
221 Messages - 6%
Stitten32 (190)
190 Messages - 5%
Oumzeineb (183)
183 Messages - 5%
Safwan (168)
168 Messages - 5%
Sondage
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Partagez
    Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
    avatar
    Invité
    Invité

    default Islam ou « Wahhabisme » ?

    le Mer 4 Mar - 3:00
    Avant-propos : Je mets mon texte en libre circulation, vous pouvez l'imprimer et le distribuer si vous le souhaitez.

    Le Seigneur des univers a dit dans Son Livre (selon le sens) : { Certes, la religion pour Allah, c'est l'Islam. } [All Imrane : 19]

    L'imam Qatadā Al Bassry (mort en 117) a dit : « C'est la religion d'Allah. L'islam : l'attestation qu'il n'y a de vrai dieu si ce n'est Allah, la reconnaissance publique de ce qui vient d'Allah, ce qu'Il a légiféré pour Lui-même,envoyéavec Ses Messagers et indiqué à Ses alliés. Il n'agréé rien d'autre et ne récompense que par cela. » (Tafsir At Tabari).

    D'après Abou Houreyra, le Messager d'Allah - صلَّى الله عليه وسلَّم - a dit : « Certes, Allah – à Lui la Puissance et la Majesté- envoi pour cette communauté tous les cent ans celui qui revivifie Sa Religion. » (As-Sahiha de l'imam Al Albani n. 599).

    Le temps passe est une question reste sans réponse. Quelle est la différence entre la prédication du Prophète Mohammed - صلَّى الله عليه وسلَّم - et celle de l'imam Mohammed ibnou 'Abdel Wahhab (1115 - 1206 H) ?

    Si vraiment l'appel à l’Islam est considéré comme du « Wahhabisme », alors le Prophète Mohammed - صلَّى الله عليه وسلَّم - et ses compagnons peuvent aussi bien être appelés « Wahhabites ». Il en va de même pour l'imam Malik ibnou Anas, l'imam Ahmed ibnou Hanbal, Al Boukhari, Mouslim, Abou Daoud et son fils, Ad Darimy, Ibnou Khouzeyma, Al Baghawy, l'imam Ibnou Taymiya et tous les meilleurs prêcheurs de l'islam.
    Ce qui est souvent voulu par le terme wahhabite est une insulte, un attribut sectaire ou extrémiste. Mais qu'en est-il en réalité ? Que signifie Al Wahheb ?

    La réponse est dans le Coran. Allah nous y informe que les savants disent : { «Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, Al Wahhab (le Grand Donateur!)...» } [All 'Imrane : 8, sens du verset]

    Al Wahheb est donc un des Noms d'Allah, et cela signifie "Le Grand Donateur", ou bien Le Donateur Absolu.
    Au début de sourate Sad (38), nous lisons qu'Allah interpelle les idolâtres en disant (selon le sens) : { Ou bien détiennent-ils les trésors de la miséricorde de ton Seigneur, le Tout-Puissant, Al Wahhab (le Dispensateur par excellence.) } Puis, toujours dans le même sourate, Allah nous informe que son Messager Souleymane ("Salomon") a dit : { « Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. C'est Toi Al Wahhab (Le Grand Dispensateur.) » }.

    'Abd El Wahhab signifie donc serviteur ou esclave du Grand Donateur, le Dieu qui détient tout, Allah, Celui vers qui nous retournons.

    Ceci dit, l’ancien Moufti du Royaume d’Arabie, l'imam 'Abd El 'Aziz Ibn Baz, a dit que le terme « Wahhabite » est uniquement employé par les adversaires tendancieux et ignorants de l'Islam.

    L'imam Saleh Al-Fawzan, un autre savant majeur du pays, a déclaré que le « Wahhabisme » n'existe pas, cela du fait que Cheikh Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb n'est pas venu avec un dogme ou une méthodologie propre à lui pour attribuer cette prédication à son nom.
    En conséquence, le « Wahhabisme » n’est pas plus qu’une dénomination inventée pour aliéner. Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb n'a pas son propre madhab, et ses écrits ne contredisent pas la croyance des imams du passé.
    Pourquoi donc éloigner les gens du droit chemin d'Allah alors que tout le bien se trouve dans celui-ci et qu'Allah récompense les croyants par un Paradis éternel ?
    Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb رحمه الله n'est pas venu avec une nouvelle tradition religieuse ou une idéologie politique, comme certains semblent croire.

    L'appel de Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb رحمه الله :

    Allah Très Haut a dit (selon le sens) : { Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: « Adorez Allah et écartez-vous du Tâghout (idoles, Satan) ». Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs. } [An Nahl: 36]

    Et Il a dit à son Prophète Mohammed - صلَّى الله عليه وسلَّم - (selon le sens rapproché) : { Et Nous n'avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n'ayons révélé : “Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc.” } [Al Anbiya: 25]
    Et Il –élevé soit-Il- a dit (selon le sens rapproché) : { Et Je n'ai créé les Djinns et les Hommes que pour qu'ils m'adorent. } [AdDhariyat: 56]

    Pour comprendre la réalité de l'appel de l'imam Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb Al-Najdi, nous pouvons retracer l’histoire de la péninsule Arabique depuis son époque.

    Avant l'appel de Cheikh Mohammed Ibn Abdel-Wahhâb, la région du Najd se trouvait dans une situation où la majorité des gens furent ignorants des enseignements fondamentaux de l'Islam.
    L’analphabétisme largement répandu, ce fut l’époque où l’Arabie se trouva dans une période obscure où les croyances musulmanes basiques ne furent plus enseignées. Les gens adoraient tombes, idoles, statues, pierres et arbres. Leur situation fut, à plus d’un égard, très semblable à la période préislamique du paganisme avec tout son lot de superstitions.
    La bénédiction ne peut venir que d'Allah mais elle était recherchée auprès des arbres ! Satan avait égarer les gens à un tel point que quand les femmes voulaient le mariage, elles demandaient cela à un palmier ! Or, le palmier comme toutes les créatures, ne peut pas accorder ce genre de faveur. Cela fait clairement partie des choses qui doivent être demandées uniquement à Allah Al Wahhab.

    Les gens du Najd venait à la tombe du martyr Zayd ibn Al Khattab (frère de 'Omar) et y vivait en "retraite" de façon idolâtre. Ils invoquaient Zayd et lui demandaient des choses qu'Allah seul est capable de donner.
    Ils faisaient de même pour un grand nombre de tombes attribuées aux Sahabas (compagnons du Prophète).  L'imam Mohammed ibn 'Abd El Wahheb leur dit : Allah est meilleur que Zayd. Ces gens étaient semblables à ceux qui en France invoquent le Messie Jésus et Marie.

    Cependant, le Seigneur du Messie et de tous les hommes a dit (selon le sens) { Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi, certes, Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent donc à Mon appel, et qu' ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. } [Al Baqarah: v.186], et aussi : { Et votre Seigneur dit : « Invoquez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés. » } [Ghafir: 60]

    La prière et l'invocation représente le cœur du culte et de l'adoration; le fait de vouer cela à des créatures provoquent la grande colère du Créateur.
    Par miséricorde envers nous, le Seigneur a révélé tous les moyens de se rapprocher de Lui qu'Il aime. L'islam est ainsi la religion la plus complète.
    Allah a dit (selon le sens) : { C'est à Allah qu'appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent davantage d'Allah". En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. } [Az Zoumar: v.3]

    Construire au-dessus des tombes fait partie des grands péchés. Le Messager d'Allah - صلَّى الله عليه وسلَّم - a plusieurs fois interdit cela et il a maudit ceux qui le font.
    A La Mecque, il y avait le mausolée (édifice sur une tombe) d'un homme de leur époque (nommé Abi Talib) connu pour sa perversité et son injustice. Ils venaient jouer des instruments de musique à ce mausolée et demandaient au mort des faveurs ! Comme pour Zayd ibn Al Khattab, ils s'en remettaient à ce mort en cas d'épreuve ! Dans la ville de Ta-if il y avait aussi un mausolée attribué à la tombe d'AbdaLlah ibnou 'Abbes, ailleurs un autre attribué à la tombe de Khadidja la pieuse. La tombe du Prophète à Médine était préservée par des murs mais il y avait quand même de l'idolâtrie.

    Dans le même temps, les rivalités, les guerres et les disputes entre tribus étaient très grandes. A tel point qu'il y avait un chef politique pour chaque tribu et le sang coulait à flot. Cette division ne peut avoir pour cause qu'une profonde ignorance de l'islam. Ainsi pendant de longs siècles tous les habitants de cette région ne faisaient pas partie du califat des musulmans. Une situation catastrophique qui rendait le pèlerinage à La Mecque très difficile.

    Très préoccupé par la situation, c'est alors que l'imam Mohammed ibnou 'Abdel Wahheb s'est mis à appeler les gens à l'unicité d'Allah qui est la chahada par laquelle une personne entre dans l'Islam. L'idolâtrie est ce qui contredit et annule l'Islam.
    Allah a dit (selon le sens) : { Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s'égare, très loin dans l'égarement. } [An Nissa, 116]

    Et : { Quiconque associe à Allah (d'autres divinités) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secours. }, { Et demande à ceux de Nos messagers que Nous avons envoyés avant toi, si Nous avons institué, en dehors du Tout Miséricordieux, des divinités à adorer ? } [Az Zoukhrouf : 45].
    Non, il n'y a aucune autorisation de culte pour autre qu'Allah dans ce qu'Il a révélé à Ses Prophètes avant le Coran. Croire qu'un saint, une croix, une statue ou un oratoire peut protéger est un culte faux. Nos cœurs doivent avoir la certitude que tout bien et toute protection ne peut venir que d'Allah, notre seul Seigneur. L'islam préserve la nature de l'homme par cette spiritualité sincère, libérée de toute superstition. Quand trouve un bien dans son environnement, il doit simplement louer Dieu pour cela.

    Il a dit (TRSV) :
    { A Allah seul appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. «Craignez Allah!» Voilà ce que Nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes. Et si vous mécroyez (cela ne nuit pas à Allah, car) très certainement à Allah seul appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah se suffit à Lui-même et Il est Digne de louange. } [An Nissa : 131],
    { A Allah appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il pardonne à qui Il veut, et Il châtie qui Il veut... Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. } [All 'Imran : 129], { O notre Seigneur, Tu sais, vraiment, ce que nous cachons et ce que nous divulguons. Et rien n'échappe à Allah, ni sur terre, ni au ciel. } [Ibrahim : 38]

    Dans leur injustice, les adversaires de l'imam Mohammed ibnou 'Abdel Wahhab (souvent des idolâtres) l'ont décrété mécréant et ils voulaient sa mort. Il s'est donc enfui par le désert de nuit vers une aute province. Il arriva au masjid principal de cette province. Quand venue l'heure de la prière de l'aube, les gens ont demandé à Mohammed ibnou 'Abdel Wahheb de diriger la prière. Il se mit à lire sourate Al Bourouj et arrivait à la Parole d'Allah (selon le sens) : { Et ils ne leur reprochaient que d'avoir cru en Allah, le Puissant, le Digne de louange, Celui auquel appartient la royauté des cieux et de la terre. Allah est témoin de toute chose. }, il se mit à pleurer رحمه الله.
    C'est ce jour là qu'il rencontra l'imam Mohammed ibnou Sa'oud رحمه الله (d'où vient le nom de l'Etat actuel).

    L'imam Mohammed ibn Sa'oud a par la suite décidé d'user de sa réputation pour secourir du mieux possible la prédication de l'imam Mohammed ibnou 'Abdel Wahhab. Les deux hommes se sont aimé pour la cause d'Allah, non pas pour l'argent ou l'amour du pouvoir. Mohammed ibnou 'Abdel Wahhab a appris la religion pour l'agrément d'Allah, et c'est en toute sincérité qu'il avertissait contre ce qui mène les gens en Enfer. Son fils 'AbdouLlah et lui aussi devenu un grand savant profitable.

    Après la mort de l'imam Mohammed ibn Sa'oud, son fils 'Abd El 'Aziz lui succéda au pouvoir en 1179 après l'hégire. Celui-ci avait alors 46 ans. L'imam Mohammed ibn 'Abd El Waheb lui a prêté allégeance bien qu'il soit plus âgé et plus savant que lui. Cela prouve sa modestie. Le Tout-Puissant a mis la bénédiction dans leur union, et ils sont sans doute de ceux qu'Il (تعالى) a décrit dans le verset (TRSV) : { Cette Demeure dernière (le Paradis), Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à s'élever (l'orgueil et l'arrogance) sur terre, ni à y semer la corruption. Et l'heureuse fin appartient aux pieux. } [Al Qassass : 83].
    'Abd El 'Aziz gouverna en bien pendant 39 ans (رحمه الله). Il mourut en martyr, in cha Allah, en 1218, tué par un chiite alors qu'il été prosterné, imam pour les gens lors de la prière Al 'Asr. Ainsi se manifeste la lâcheté et la haine des hypocrites. Quelqu'un pourrait dire : Es raisonnable de tuer un savant âgé de 85 ans en pleine prosternation pour son Seigneur ? Non, mais ainsi est le chiisme.

    Avec le succès d'Allah, les sunnites ont réussi à réunir les tribus divisées. Ils ont ainsi fondé un Etat islamique basé sur le Coran et la Sounnah avec la compréhension des pieux prédécesseurs. L'idolâtrie et le banditisme prit fin et la sécurité pour les pèlerins vers La Mecque revenait.
    Mais bien évidemment cela n'était pas du gout de Satan et de ses alliés parmi les descendants d'Adam. C'est alors que le califat ottoman (khilafat othmaniya) qui n'avait plus rien à avoir avec l'islam authentique depuis un certain temps, se mit en opposition avec l'Etat saoudien. Importé par les hypocrites depuis la Turquie, le terrorisme et l'idolâtrie revint vers le Najd et la terre sacrée. Mais pas pour longtemps puisque le secours d'Allah est revenu pour les croyants, à Lui la louange.

    Il n'y avait aucun sujet pouvant faire l'objet de divergeances entre les musulmans dans la profession de foi de Mohammed ibnou 'Abdel Wahhab, celle de ses enfants et petits enfants. Souleymane, le frère de l'imam Mohammed n'a jamais écrit de réplique contre son frère mais il y a eu mensonge.

    Encore de nos jours, l'Etat salafi saoudien ne plait pas aux hypocrites, à la république mécréante d'Iran et à ses alliés au Yémen, ni aux soufis, ni aux khawarij parmi les "Frères musulmans" et d'autres groupes comme Al Qaida, etc.

    Quand un roi de cet Etat meurt, la succession est assurée dans le plus grand calme, au grand damne de ceux qui voudraient voir couler le sang des musulmans dans ce pays.

    L'Arabie Saoudite est un Etat protégé par Allah du fait qu'il protège les lieux sacrés de Médine et Mekka. Aimer cet Etat est signe de foi et de bonne connaissance de l'islam chez les musulmans.
    Personne n'a jamais prétendu que l'imam ibn 'Abd El Wahhab ou que les savants contemporains sont infaillibles, mais il est important de prendre la défense de ce pays quand on constate qu'en Europe certains se cachent derrière le mot wahhabisme pour insulter ouvertement l'Islam en espérant que sa haine soit divulguer.

    Allah Tout Puissant a dit (selon le sens) : { Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah parachève Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants.
    ( 9 ) C'est Lui qui a envoyé Son Messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l'aversion des associateurs (les idolâtres). }
    [As Saff]

    Et pas de doute que les savants du Coran et de la Sounnah sont les premiers inclus dans le groupe cité par le Messager d'Allah
    - صلَّى الله عليه وسلَّم -, quand il a dit :
    « Un groupe de ma Communauté ne cessera d'être dans la vérité et d'avoir le dessus jusqu’à que vienne l'ordre (peu avant la fin du monde), celui qui s'opposera à lui ou l'abandonnera, ne lui causera aucun préjudice. »
    [Rapporté par l'imam Al Boukhari, Mouslim, Abou Dâoud et d'autres]
    Et la réussite ne vient que d'Allah.


    Dernière édition par 'Abd asSalam le Mar 9 Juin - 18:44, édité 9 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    default Re: Islam ou « Wahhabisme » ?

    le Mer 4 Mar - 9:34
    Les musulmans, et en particulier les prêcheurs parmi eux doivent impérativement saisir la gravité de l'idolâtrie et de l'apostasie.

    Le savant 'Abde Rahman As-Sa'di رحمه الله a dit :
    « L'exagération à l'égard des pieux est une porte qui conduit tout droit au chirk (polythéisme, idolâtrie), et cela à toute époque. »

    Les musulmans n'ont pas le droit de se recueillir devant la tombe du Messager d'Allah comme ils doivent se recueillir devant Allah cinq fois par jour dans la prière.

    Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :
    « Ceux qui vous ont précédé faisaient des tombes de leurs Prophètes et pieux personnages des lieux de culte. Prenez garde quant à vous de ne pas faire de même ! Je vous interdis ceci ! »
    Et il a dit صلى الله عليه وسلم :
    « Parmi les pires gens comptez ceux que l'avènement du Jour de la Résurrection surprendra, et ceux qui font des tombes de leurs Prophètes des lieux de culte. »

    Aboul-Hayyaaj Al-Assadi a rapporté que ‘Ali Ibn Abi Taalib lui a dit : « Je vais t’envoyer dans une mission semblable à celle que le Messager d’Allah m’a envoyé faire. Ne laisse pas une statue sans la détruire, ni une tombe élevée sans la niveler. »

    Dans Sahih El Boukhari, il est rapporté, d'après l'intermédiaire de 'Aïcha -رضي الله عنها-, qu'Oum Salama -رضي الله عنها- a parlé au Prophète
    صلى الله عليه وسلم d'une église qu'elle avait vue en Abyssinie, et des icônes et statues qui s'y trouvaient à l'intérieur; celui-ci déclara alors : « Ces gens, lorsqu'une personne pieuse d'entre elles mourait, bâtissaient au dessus de sa tombe un lieu de culte et y disposaient ces icônes et statues. Ces gens sont, pour Allah, les pires créatures qui soient. »

    Autre témoin de l'influence des chrétiens sur certains musulmans : le pouvoir accordé aux chefs spirituels d'établir lois et doctrines alors que ceci n'est que de la prérogative du Seigneur -عز وجل-.

    Les chrétiens vouèrent une adoration à ces chefs spirituels et celle-ci se traduisit par leur obéissance lorsqu'ils leurs demandèrent de rendre licite l'illicite et vice-versa : de rendre l'illicite licite.

    Allah Le Tout Miséricordieux a dit (selon le sens) : { Les Juifs disent: «'Uzayr est fils d'Allah» et les Chrétiens disent: «Le Christ est fils d'Allah». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?
    Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent. }
    [At Tawbah; 30 – 31].

    L’association à Allah dans Son Jugement et l’association à Allah dans Son Adoration indiquent tous deux une seule et même signification, et il n’y a aucune différence entre les deux. En effet, celui qui suit un règlement autre que le règlement d’Allah ou qu’Allah n’a pas légiféré, ou une loi opposée à la Loi d’Allah qu’aurait mis en place un être humain, une telle personne s’est détournée de la lumière céleste qu’Allah fit descendre sur la langue de Son Messager, salla Allahou 'alayhi wa sallam. Quiconque agit de la sorte est exactement comme celui qui se prosterne pour une statue ou adore une idole, il n’y a aucune différence entre les deux, de quelque angle que ce soit. Ils sont une seule et même personne, car tout deux sont idolâtres, associent à Allah. Celui-ci associe dans l’adoration et celui-là dans le jugement. Or, l’association dans l’adoration et dans le jugement sont une seule et même chose.

    Le compagnon 'Adiy ibn Hatim -رضي الله عنه- déclare qu'en entendant le Prophète صلى الله عليه وسلم - lire le verset suivant :

    اتَّخَذُوا أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَابًا مِنْ دُونِ اللَّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُوا إِلا لِيَعْبُدُوا إِلَهًا وَاحِدًا لا إِلَهَ إِلا هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ

    Selon le sens : { Ils ont fait de leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, des Seigneurs en dehors d'Allah et ayant son rang, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui. Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent. } [At Tawbah].
    Il objecta en disant : « Nous ne les adorions pas ! »

    Le Prophète صلى الله عليه وسلم répondit alors :
    « Ne vous déclaraient-ils pas illicites ce qui était licite et vous les suiviez ? Et ne faisaient-il pas des choses illicites des choses licites et vous les suiviez ? »

    Adiy acquiesça en disant : « Oui. »
    Le Prophète dit alors : « C'est en ceci que consiste l'adoration que vous leur vouiez. »

    Suite à cet exposé, toute personne honnête et raisonnable peut juger par elle-même que l'Etat de l'Arabie Saoudite est basé sur le Coran et la Sounnah du Prophète Mohammed, et non pas sur le sionisme ou le judaïsme.
    La rancune et la haine contre cet Etat est une maladie étrangère aux bons musulmans qui médite sereinement sur le Coran et les paroles authentiques du Messager d'Allah.

    Les preuves sont manifestes pour les gens qui aiment la vérité et ont un coeur sain. Mais le sujet peut encore être développé pour que les choses soient encore plus claires ;

    Les « Bani Tamim » constituent la majorité des habitants du Nejd qui est en Arabie saoudite. Ce nom fait plus particulièrement allusion à la tribu dont sont issus de nombreux savants sounnis, et parmi eux l'imam Mohammed ibn ‘Abd El Wahhab At Taymimy –Qu’Allah lui fasse miséricorde-.

    Les mérites attribués aux Arabes en général impliquent forcément les Nejdéens et cette tribu car ce sont des Arabes.

    Abou Houreïra -Qu’Allah l’agrée-, a dit :
    « J’aime les gens de la tribu des Bani Tamim depuis que j’ai entendu trois choses de la part du Messager d’Allah à leurs propos. Je l’ai entendu dire : « Ces gens sont les plus résistants contre le Dajjal (le faux Messie dit "AntéChrist"). » (Sahih El Boukhari).

    L'érudit Ibn Hajar Al ‘Assqalani –Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : « Ce Hadith contient aussi une mention claire de la supériorité et de l’excellence des Bani Tamim. »

    Il y une partie de l'Arabie Saoudite qui de nos jours se nomme le Nejde, ou Nedjd. Mais certains font la confusion avec un récit authentique du Messager d'Allah. Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :
    « Ô Allah, béni nous notre Chaam (région englobant la Palestine, la Syrie, le Liban et la Jordanie). Ô Allah béni pour nous notre Yémen.
    Ils dirent (les compagnons) : Ô Messager d’Allah, et dans notre Nedjd ? Il dit : Ô Allah, béni nous notre Chaam, Oh Allah béni pour nous notre Yémen. Ils dirent : Ô envoyé d’Allah, et dans notre Nedjd ? Il répondit dans la troisième : Les tremblements de terre et les tribulations (fiten) viendrons de là-bas; et de là-bas émergera la corne de Satan.
    » [Sahih El Boukhari, numéro 7049]

    Ce hadith prouve l'authenticité de la prophétie. Il y a trois versions du hadith : "notre Nadjd (najdouna)", "notre Orient (machriqouna)" et "notre 'Iraq (iraqouna)". Ces trois mots ont le même sens ; cela désigne l'Iraq. Voir en arabe : Silssila al ahadith as sahiha de l'imam Al Albani 2246.
    Dans Fath Al Bari (46/13) de ibnou Hajr, on trouve que l'imam Salim ibn l'imam 'AbdiLlah ibn l'imam 'Omar ibn Al Khattab a mis en garde les gens de l'Iraq et il a transmis le récit prophétique en question avec le mot Orient ("machriq"). Cela prouve bien qu'il s'agit de l'Iraq, le pays connu de tous, et non pas d'une région en Arabie Saoudite. En bref, c'est comme cela que tous les musulmans sans exception ont compris le hadith avant l'époque de l'imam Mohammed ibn 'Abd El Waheb, et les menteurs n'ont aucun argument valable.

    L'imam Abou 'Omar Youssouf ibnou 'Abd El Barr (mort en 463) a dit dans son livre At Tamhid (279/1) qu'il s'agit de l'Iraq.

    Réponse (en arabe) aux mensonges sur Souleymane ibn 'Abdel Wahab, le frère de l'imam Mohammed :
    http://www.sahab.net/forums/index.php?showtopic=95454

    Au sujet de la croyance islamique : http://www.terre-islam.com/t994-la-foi-en-allah-et-en-l-au-dela#7988
    Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum